Auteur : Bernard Reitel

Université d’Artois
9 rue du Temple, BP 10665
F-62030 Arras Cedex
bernard.reitel@univ-artois.fr
06-61-91-81-32
0000-0003-3056-3368

nuage de mots Reitel

Bernard Reitel a soutenu en 1993 une thèse de doctorat sur les systèmes de transports aériens et maritimes dans le Pacifique Insulaire à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg au sein d’une équipe de recherche reconnue pour ses travaux dans le domaine de l’accessibilité des transports.

Son recrutement comme Maître de conférences à l’Université de Haute-Alsace en 1996 l’a incité à opérer une reconversion thématique en proposant un projet de recherche inédit, au croisement des champs de la géographie politique (border studies) et de la géographie urbaine (urban studies).

Il a soutenu une HDR sur le thème des aménagements urbains de villes en situation de frontière en Europe à l’Université de Paris Ouest Nanterre en 2010. Quelques mois plus tard, il a occupé pendant 6 mois un poste de chercheur invité au LISER (Luxembourg Institute in Socio-Economic Research) où il a travaillé sur un projet sur la métropolisation transfrontalière.

Nommé professeur à l’Université d’Artois en janvier 2012, il a été pendant quatre ans chargé de mission en sciences humaines et en sciences sociales (SHS) tout en dirigeant l’administration de la Maison de la recherche, le centre de gestion mutualisé de sept laboratoires de SHS de l’établissement.

Depuis janvier 2019, il assure la direction du laboratoire Discontinuités dont le projet a été élaboré en co-construction avec l’ensemble des membres du laboratoire dans le cadre de 4 ateliers qui ont eu lieu entre janvier et mai 2018.

La chaire Jean Monnet ‘frontières et intégration européenne’ qu'il a obtenu en 2017 traduit la reconnaissance de ses travaux scientifiques.

Bibliographie

WASSENBERG B., REITEL B. (eds), (2020), Critical Dictionary of borders, cross-border cooperation and European Integration, Brussels, Peter Lang, 859 p. with the collaboration of Jean PEYRONY and Jean RUBIO, Mission Opérationnelle Transfrontalière.

CARRA C., COUTURIER C., REITEL B. (dir.), (2020), Identité (s) et universités nouvelles, une question de proximité ?, Arras, Artois Presses Universités, 359p.

MOINE A., REITEL B., (2020), Entre Rhin et Jura, des espaces transfrontaliers où émergent des dissymétries spatiales, Mappemonde [En ligne], 128, 2020, mis en ligne le 1er juillet 2020.
http://journals.openedition.org/mappemonde/3966

REITEL B., LELOUP F., (2019), Borders and cross-border cooperation. A political and geographical point of view, in : Beck Joachim (eds), , Transdisciplinary Discourses on cross-border cooperation in Europe, Bruxelles, Peter Lang, p. 83-119.

REITEL B., (2019), « L’ambition internationale d’une métropole française : la diplomatie territoriale de Lille de 1958 à nos jours », Relations Internationales, 179, p.67-82.

Accès au livre Maillages, interfaces, réseaux transfrontaliers, de nouveaux enjeux territoriaux de la santé
L’approche intégrée des soins, l’utilisation des réseaux numériques et l’intégration croissante de technologies innovantes dans un cadre thérapeutique, la prise en compte de logiques de rationalisation dans les politiques publiques participent à la recomposition des territoires de la santé qui est le principal objet de cet ouvrage.
Accès au livre Maillages, interfaces, réseaux transfrontaliers, de nouveaux enjeux territoriaux de la santé
L’accès à la santé concerne une chaîne complexe de services allant du service d’urgence aux spécialités les plus pointues, du simple rendez-vous médical à la prise en charge de longue durée.
Plus que jamais, les politiques de soins sont devenus des enjeux cruciaux dans de nombreux pays d’Europe du fait du vieillissement démographique, des évolutions technologiques mais aussi en raison de l’émergence d’une nouvelle approche des acteurs de la santé qui transforme les patients, selon le cas, en usagers, citoyens ou clients. Dans ce contexte, la question de l’inégalité d’accès aux soins est devenue une préoccupation partagée en Europe, et notamment les inégalités socio-spatiales.
Retour haut de page Aller au contenu principal