Auteur : Anaïs Cheuton

IRAMAT-CEB
3D rue de la Férollerie,
F-45071 Orléans Cedex 2
anais.cheuton@gmail.com
0000-0002-2001-9222

nuage de mots Cheuton

Anaïs Cheuton est titulaire de deux Masters Recherche en Archéométrie (2018) et Archéologie (2019), obtenus à l’Université Bordeaux Montaigne et elle prépare depuis 2019 une thèse en archéologie au sein de l’Université d’Orléans et de l’IRAMAT Centre Ernest-Babelon.

Ses recherches portent sur les processus interculturels qui interviennent entre le second âge du Fer et le début du Haut-Empire dans l’isthme aquitain. À travers l’évolution de la parure en alliages non-ferreux, il s’agit de mettre en évidence des marqueurs identitaires, des transferts techniques et la diffusion des matières premières dans la zone comprise entre la Garonne et l’Èbre. Ce travail constitue synthèse inédite qui s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire, intégrant les sources anciennes et archéologiques, les études typo-chronologiques, l’approche technologique et les analyses physico-chimiques.
   

Bibliographie 

  • Nordez, M, Creemers, G.-J., Armbruster, B., Blet-Lemarquand, M., Nieto-Pelletier, S. et Cheuton, A. (sous presse) : « The Beringen Hoard (Limburg, Belgium). An assemblage of gold coins and ornaments from the 2nd century BC », in : Suspène, A., Duyrat, F., Nieto-Pelletier, S. et Blet-Lemarquand, M, AVREVS. The Power of Gold, Ausonius (Scripta Antiqua). https://hal-univ-tlse2.archives-ouvertes.fr/hal-03095776
  • Nordez, M, Creemers, G.-J., Armbruster, B., Blet-Lemarquand, M., Nieto-Pelletier, S. et Cheuton, A. (2021) : « Het goud van Beringen (limburg, belgië): nieuw onderzoek op het depot van munten en sieraden uit de tweede eeuw v. chr. », in : Lunula, Archaeologia protohistorica, Société belge d'études celtiques. Groupe de contact études celtiques et comparatives, 171-178. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03087347

Communication

  • 15/06/2021 : Journée des doctorants d’Orléans – Tours Méthodologies en Sciences Humaines et Sociales, « Méthodologie et pluridisciplinarité en archéologie. Regards croisés entre sciences humaines et sciences ‘‘dures’’ ».
  • 01/06/202 : Journée de Rencontre sur le Doctorat de l’ADDOSHS (Association des Docteur·e·s et Doctorant·e·s Orléanais·e·s en Sciences Humaines et Sociales), Présentation du sujet de recherche : « La parure antique en alliages non ferreux entre Atlantique et Méditerranée. Processus interculturels de part et d’autre des Pyrénées, IVe s. av. J.-C. – Ier s. ap. J.- C. ».
  • 29/04/2021 : Conférence de l’ASA (Association des Sciences Archéologiques de Bordeaux), Conférence présentant le sujet de recherche : « La parure antique en alliages non ferreux entre Atlantique et Méditerranée : sujet, matériel et méthode ».
  • 15/04/2021 : Colloque des Écoles Doctorales d’Orléans (« Humanités & Langues » et « Sciences de la Société : Territoires, Économie et Droit »), Les données de la recherche au temps des humanités numériques, avec Jérémy Artru : « Construire un corpus archéologique ou numismatique à l’ère du numérique. Regards croisés entre monnaies antiques et instrumentum ».
Dès l’Antiquité, il existait une dichotomie entre les Gaulois et les Romains, entre les Barbares et les Civilisés, et cette situation s’est maintenue jusqu’à nos jours. Pour sortir du carcan classique qui oppose le monde barbare des Gaulois au monde civilisé des Romains et autres philhellènes, il faut prendre conscience de nos constructions mentales du passé afin d’en dépasser les obstacles épistémologiques et proposer un nouveau paradigme.
Retour haut de page
Aller au contenu principal