Auteur : Dominique Barcat

Institut du monde antique et byzantin
Faculté des lettres de l’université de Fribourg
Rue Pierre-Aeby 16, CH-1700 Fribourg
Laboratoire Pléiade
Université Paris XIII
99 Avenue Jean Baptiste Clément
F-93430 Villetaneuse
d.barcat@wanadoo.fr
0000-0003-2769-0403

Dominique Barcat est historienne et formée à l’archéologie de terrain.

Elle travaille actuellement comme collaboratrice scientifique du Fond National Suisse à l’université de Fribourg. En 2015, elle a obtenu son Doctorat en histoire ancienne à l’université de Paris 13 sous la direction de Jean-Yves Carrez-Maratray.

Ses domaines de recherche concernent la réception de l’Égypte dans le monde méditerranéen, tant du point de vue des sources écrites que du matériel archéologique, et notamment des petits objets de dévotion qui témoignent de ces phénomènes d’imprégnation réciproque.

Elle est l’auteure de plusieurs publications parues dans des revues à comités de lecture. Ces dernières portent notamment sur les routes de communication entre les rives nord et sud de la Méditerranée, sur l’iconographie et le matériel égyptisant dans le monde grec et sur les pratiques cultuelles et funéraires liées à l’utilisation de ces mêmes objets.

• Publications  en ligne

https://archimede.unistra.fr/fileadmin/upload/DUN/archimede/Revue_Archimede_RAHA/Numero_6/Var02_BARCAT.pdf

https://www.cairn.info/revue-archeologique-2019-2-page-321.html

https://www.cairn.info/revue-archeologique-2018-2-page-249.htm

PrimaLun@_7_Vini, vidi, scripsi_cover
Si Hérodote consacre la totalité du livre 2 de l’Enquête au sujet de l’Égypte, c’est seulement au chapitre 142 qu’il aborde l’épineuse question des problèmes relatifs à la chronologie. Les chronologies grecque et égyptienne sont alors mises en relation à travers un décompte des générations et on voit que la confrontation de la tradition grecque avec la documentation égyptienne donne lieu à de profondes réflexions concernant la durée des temps historiques.
Retour haut de page Aller au contenu principal