Auteur : Joël Augros

Université Sorbonne Nouvelle
UFR Arts & Médias
8 avenue de Saint-Mandé
F-75012 Paris
Joel.augros@sorbonne-nouvelle.fr
0000-0002-8469-1480

nuage de mots Krausz

Joël Augros est titulaire d’un doctorat de sciences économiques (1988, Paris-10-Nanterre). Il a été successivement enseignant-chercheur en études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Paris 8 (1998-2016) et Bordeaux Montaigne (2016-2022). Il est depuis le 1er septembre 2022 en poste à l’UFR Arts & Médias de l’Université Sorbonne Nouvelle.



Bibliographie 

  • Une histoire du cinéma américain. Stratégies, révolutions et mutations au XXème siècle, avec Kira Kitsopanidou, Armand Colin, Paris, 2016, 288 p.
  • Film Marketing into the Twenty-First Century, avec Nolwenn Mingant et Cecilia Tirtaine, British Film Institute, Londres, 2015, 200 p.
  • L’argent d’Hollywood, L’Harmattan, Paris, 357 p. / (2000) El dinero de Hollywood, Paidos, Barcelone, 308 p.
  • (dirigé par) CinémArgent, CinémAction n°171
  • InMedia n°3 co-dirigé avec Nathalie Dupont : « Cinema and Marketing : When Cultural Demands Meet Industrial Practices » [en ligne], 3/2013, en ligne depuis le 22 avril 2013.
  • Mise au Point n°4 co-dirigé avec Kira Kitsopanidou : « Tribulations numériques du cinéma et de l’audiovisuel à l’amorce du 21ème siècle » [en ligne], 4/2012, en ligne depuis le 14 juin 2012.
  • « Hollywood Far East » in Kristian Feigelson & Wafa Ghermani (dir. par) Les Industries des images en Asie de l’Est (entre mondialisation et identités locales (Chine – Hong Kong, Corée, Japon, Taïwan), Théorème n°33, Presses Sorbonne Nouvelle, 2021
  • « Reconquérir le public, le défi de l’exploitation cinématographique aux États-Unis et au Canada » in Claude Forest (dir. par), Les Salles de cinéma. Histoire et géographie, CinémaS vol. 27, n°2-3, 2018
  • « La Ruée vers l’or. Nouveaux écrans, nouvelles recettes ? » in Mise au Point n°4 co-dirigé avec Kira Kitsopanidou : « Tribulations numériques du cinéma et de l’audiovisuel à l’amorce du 21ème siècle » [en ligne], 4/2012, en ligne depuis le 14 juin 2012.
  • « Glocalisation, runaway et local production. Deux ou trois choses que je sais d’elles », in Questions de communicationn°13, pp. 225-238.
  • « La politique marketing du cinéma hollywoodien » in Économie et communication (sous la direction de Joëlle Farchy et Pascal Froissart), Hermès n°44, pp. 99-105.
  • « Danielle Darrieux et Hildegard Knef : regards croisés » in Gwénaëlle Le Gras, Geneviève Sellier (dir.), Danielle Darrieux ou la traversée d’un siècle, Presses Universitaires de Bordeaux, Pessac, 2020. 91-104
  • « National Film Policies : Discourses and Loopholes » in Mingant (Nolwenn), Tirtaine (Cecilia) (eds.), Reconceptualising Film Policies, Routledge, Londres, 2017.
  • « Power to the (super) People » in Yazbek (Elie) (dir.), Le Super-héros à l’écran. Mutations, transformations, évolutions, Orizon, Paris, 2017.
  • « Du Cinéma populaire à l’Espace 1789. Un siècle et plus de cinéma à Saint-Ouen » in Ville et cinéma. Espaces de projection, espaces urbains (sous la direction de Irène Bessière, Laurent Creton, Kira Kitsopanidou et Roger Odin), Théorème n°26, Presses Sorbonne Nouvelle, Paris, pp. 103-118,
  • « Carry On Laughing » avec Cecilia Tirtaine in Film Marketing into the Twenty-First Century, Nolwenn Mingant, Cecilia Tirtaine, Joël Augros (ed.), British Film Institute, Londres, 2015, 200 p., pp. 47-60.


Liens utiles

Le 29 septembre 2016, le film Sausage Party : la vie privée des aliments / Sausage Party (Greg Tiernan et Conrad Vernon, 2016) reçoit une classification d’interdiction aux moins de 12 ans. Cette classification est contestée en décembre de la même année par plusieurs associations dont Juristes pour l’enfance, Promouvoir et Action pour la dignité humaine, associations qui contestent le bien-fondé de la mesure de classification et réclament une interdiction plus étendue. Les saucisses et les miches du film sont obscènes, avancent-elles.
Retour haut de page
Aller au contenu principal