Auteur : Marion Bellissime

Laboratoire HISOMA
Maison de l’Orient et de la Méditerranée
7 rue Raulin – F – 69365 Lyon cedex 07
marion.bellissime@ac-lyon.fr

Helléniste de formation, Marion Bellissime s’intéresse tout particulièrement à la philologie classique.

Agrégée de Lettres classiques et docteure en histoire, langues et littératures anciennes de l’Université Bordeaux-Montaigne, elle est aussi ancienne pensionnaire de la Fondation Thiers – CNRS. Elle enseigne actuellement dans le secondaire et publie régulièrement des contributions didactiques, notamment sur le site Actualités des Études anciennes ou dans le cadre de l’anthologie des Lettres grecques.

Elle a consacré sa thèse de doctorat à deux livres de l’Histoire romaine de Cassius Dion (livres 52 et 53 centrés sur le passage de la République au Principat) et a ensuite élargi ses recherches à l’ensemble de cette œuvre, qu’elle aborde sous des angles aussi divers que la réflexion politique, la rhétorique et la réception byzantine ou classique. Elle a noué diverses collaborations avec des historiens pour relire l’histoire romaine sous des angles novateurs. Elle a animé pendant plusieurs années le séminaire de recherche « Historiographies antiques » avec Pauline Duchêne (Paris Nanterre) et Virginie Hollard (Lyon 2) et a co-dirigé la publication des Actes issus de ce séminaire et d’une journée d’étude.

En collaboration avec Frédéric Hurlet (Paris Nanterre), elle a publié Histoire romaine de Dion Cassius, Livre 53, aux Belles Lettres (prix Raymond Weil de l’Association des Études grecques) : ensemble, ils préparent actuellement l’édition traduite et commentée du livre 52. Elle a participé au programme ANR Dioneia et a publié plusieurs contributions dans la monographie issue de ces travaux (Cassius Dion : nouvelles lectures, Ausonius). Plusieurs articles consacrés à Zonaras sont actuellement sous presse, suite à son travail d’établissement du texte des livres 7 à 9 de cet auteur. Enfin, elle participe actuellement à différents programmes de recherche sur le vote romain et sur le lexique désignant le peuple.

 download https://www.lesbelleslettres.com/livre/3556-histoire-romaine-livre-53

download https://lesbelleslettresblog.com/2018/03/06/eustathe-dion-cassius-arnobe-et-justin-quatre-nouveaux-volumes-dans-la-cuf/

download http://www.revue-etudes-anciennes.fr/cassius-dion-nouvelles-lectures-v-fromentin-e-bertrand-m-coltelloni-trannoy-m-molin-g-urso-eds-bordeaux-ausonius-2016-2-vol-881-p-bibliogr-index-scripta-antiqua-issn/

download https://journals.openedition.org/tangence/398

download https://www.lesbelleslettres.com/livre/4270-les-lettres-grecques

download https://www.franceculture.fr/oeuvre/emerveillements-reflexions-sur-la-grece-antique

PrimaLun@_7_Vini, vidi, scripsi_cover
En écrivant le Brutus en 46 a.C., Cicéron construit un objet intellectuel inédit parmi les écrits de la rhétorique antique. En se proposant de recenser et d’évaluer la diversité des styles individuels apparus au cours de l’histoire, l’auteur crée une forme inédite de rhétorique descriptive, éloignée des traités traditionnels. Cet ouvrage se singularise, en outre, par la nouveauté d’un projet sans précédent : écrire une histoire de la cité au prisme de l’art oratoire.
PrimaLun@_7_Vini, vidi, scripsi_cover
Issu des échanges fructueux qui marquèrent les trois premières années du séminaire “Historiographies antiques” (École normale supérieure de Paris, Université Lyon II), ce volume a pour ambition à la fois de permettre à des lecteurs francophones de mieux comprendre la façon dont l’écriture de l’histoire était pratiquée dans l’Antiquité et de l’incarner dans des exemples concrets, tirés d’auteurs grecs et romains, de l’Athènes du Ve siècle avant notre ère aux scholiastes de l’Antiquité tardive.
Issu des échanges fructueux qui marquèrent les trois premières années du séminaire “Historiographies antiques” (École normale supérieure de Paris, Université Lyon II), ce volume a pour ambition à la fois de permettre à des lecteurs francophones de mieux comprendre la façon dont l’écriture de l’histoire était pratiquée dans l’Antiquité et de l’incarner dans des exemples concrets, tirés d’auteurs grecs et romains, de l’Athènes du Ve siècle avant notre ère aux scholiastes de l’Antiquité tardive.
Retour haut de page Aller au contenu principal