Auteur : Nicolas Amoroso

Musée royal de Mariemont
Chaussée de Mariemont, 100
B-7140 Morlanwelz
nicolas.amoroso@cfwb.be

Nicolas Amoroso est Conservateur de la section des antiquités grecques et romaines au Musée royal de Mariemont (depuis 2020) et maître de conférences invité à l’Université catholique de Louvain où il enseigne l’archéologie du monde romain (depuis 2019). Soutenue en 2018, sa thèse de doctorat était consacrée à l’étude de la triade isiaque dans les cultes domestiques du monde romain. Ses recherches font alterner des études d’objets archéologiques et des enquêtes historiques portant sur la religion domestique romaine, la production et la circulation des petits bronzes dans l’empire romain.

Ses thèmes de recherche

  • Les cultes isiaques dans le monde gréco-romain
  • La petite statuaire en bronze romaine
  • Les cultes domestiques romains
  • La statuaire égyptienne d’époque ptolémaïque

Bibliographie

Auteur

  • Amoroso, Les petits bronzes d’Isis au gouvernail et à la corne d’abondance, Ausonius, Bordeaux (Suppléments à la Bibliotheca Isiaca, 2), sous presse.

Éditeur

  • Amoroso, M.-C. Bruwier et B. Federinov (éd.), Alexandrie (Cahiers de Mariemont, 41), Musée royal de Mariemont, Morlanwelz, 2019.
  • Amoroso, M. Cavalieri et N. L. J. Meunier (éd.), Locum Armarium Libros. Livres et bibliothèques dans l'Antiquité, Presses Universitaires de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2017.
couverture du programme @nubis
Le programme @NUBIS (Annales NUmériques de la Bibliographie ISiaque) s’inscrit dans le prolongement actualisé et redimensionné de l’Inventaire bibliographique des Isiaca (IBIS) paru dans les années 1970-1990. Les utilisateurs disposeront alors d’un ensemble de plus de 6000 notices critiques rédigées en français ou en anglais par une équipe internationale de chercheurs, et couvrant l’intégralité des publications “isiaques”, depuis l’ouvrage fondateur de Georges Lafaye, “Histoire du culte des divinités d’Alexandrie : Sérapis, Isis, Harpocrate et Anubis, hors de l’Égypte depuis les origines jusqu’à la naissance de l’école néo-platonicienne”, paru à Paris chez E. Thorin en 1884.
Retour haut de page Aller au contenu principal