Auteur : Pauline Ferrier-Viaud

Pauline Ferrier-Viaud est maîtresse de conférences à l’Université d’Artois, membre du laboratoire Centre de Recherches et Etudes Histoire et Société (CREHS) et membre associée du Centre Roland Mousnier (Sorbonne Université, UMR 8596).


Docteure en histoire de Sorbonne Université, spécialiste d’histoire des femmes et du genre, d’histoire du couple et de la famille et d’histoire sociale du politique sous l’Ancien Régime, elle est l’autrice d’une thèse dirigée par Lucien Bély et aujourd’hui publiée aux éditions Champ Vallon, sous le titre Épouses de ministres. Une histoire sociale du pouvoir féminin au temps de Louis XIV. Ses travaux visent à démontrer le rôle central des femmes dans la construction des carrières masculines dans la France moderne, mais également dans l’affirmation économique et sociale des couples de serviteurs de l’État. Les recherches actuellement menées portent sur les couples des intendants dans la France du Nord (Hainaut, Flandre, Artois et Nouvelle-France) afin de produire une réflexion comparatiste plus vaste sur le fonctionnement conjugal des serviteurs de l’État au XVIIe siècle.



Bibliographie

  • « Le déclassement, une stratégie familiale pour préserver la lignée ? Itinéraire de Paule Payen épouse de Lionne, accusée d’adultère », dans Jean-François Chauvard (dir.), Statuts et conditions sociales à l’épreuve du déclassement, Rome, Mélanges de l’EFR, 2021.
  • « Habiter Versailles : réflexions sur le logement des épouses des ministres à la cour de Louis XIV », dans Kathleen Wilson-Chevalier et Caroline zum Kolk (dir.) avec la collaboration de Pauline Ferrier-Viaud et Flavie Leroux, Femmes à la cour. Statuts et fonctions, XVe-XIXe siècle, Lille, Septentrion, 2018.
  • « Faire la layette. Honneurs finances et stratégies autour de la naissance des Enfants de France sous le règne de Louis XIV », dans Pascale Mormiche et Stanis Perez (dir.), Naissance et petite enfance à la Cour de France, Moyen Age-XIXe siècle, Lille, Septentrion, 2016.
  • « Étudier les épouses des ministres de Louis XIV : utiliser et dépasser la prosopographie », Hypothèses, n°18, décembre 2015. https://www.cairn.info/revue-hypotheses-2015-1-page-287.htm
  • « La duchesse de Bourgogne et les épouses des ministres du roi dans le système de cour. Fêtes, honneurs et distinctions. », La duchesse de Bourgogne, enfant terrible de Versailles, Bruxelles, Etudes sur le XVIIIe siècle, Editions de l’ULB, 2014.
  • « Entre distinction et service, les épouses des ministres à Marly au temps de Louis XIV », dossier « Les femmes à Marly », Marly, art et patrimoine, n°15, 2021, p. 43-54.
  • « Politique informelle et conjugalité : stratégies de couple et confidences dans la correspondance privée de Jérôme de Pontchartrain (1697-1708) », Parlement[s] revue d’histoire politique, numéro Hors-Série n°14 « Couples en politique des guerres de religion à nos jours », dossier coordonné par Scarlett Beauvalet-Boutouyrie, Rennes, PUR, 2019. https://www.cairn.info/revue-parlements-2019-2-page-43.htm
  • « Les actions de charité de Marie de Maupeou (années 1690-années 1710) : miroirs des capacités juridiques, économiques et sociales des femmes nobles du XVIIe siècle », Circé – Revue de l’Université de Versailles – Saint Quentin-en-Yvelines, n°6, mars 2015. http://www.revue-circe.uvsq.fr/les-actions-de-charite-de-marie-de-maupeou-annees-1690-annees-1710-miroirs-des-capacites-juridiques-economiques-et-sociales-des-femmes-nobles-du-xviie-siecle/#:~:text=L’activit%C3%A9%20de%20charit%C3%A9%20de,ne%20sont%20pas%20%C3%A0%20Versailles.
Le procès de Nicolas Fouquet est l’une des affaires qui a eu le plus fort retentissement sous le règne de Louis XIV. Il est le symbole de la chute d’un homme parvenu aux plus hautes charges du gouvernement du royaume, ayant amassé une fortune immense, disposant de réseaux de clientèle aux ramifications vastes.
Retour haut de page
Aller au contenu principal