Auteur : Sandrine Costamagno

TRACES – UMR 5608
Université Toulouse Jean Jaurès
5 allées Antonio Machado
F – 31058 Toulouse cedex 9
costamag@univ-tlse2.fr
+33 (0)5 61 50 36 42
0000-0001-9312-6005

Sandrine Costamagno est directrice de recherche depuis 2013, a intégré le CNRS en 2001 au sein du laboratoire TRACES  (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés) à l’Université Toulouse Jean Jaurès.

Depuis 2019, elle est co-directrice adjointe de TRACES et vient d’être récemment élue vice-présidente de la section pré et protohistoire du CTHS.

Archéozoologue, spécialiste des grands mammifères, son premier thème de recherche repose sur l’approche actualiste et le développement de nouveaux outils analytiques à destination des archéozoologues. Le deuxième a pour objectif d’évaluer la diversité des comportements de subsistance au Paléolithique. Les relations Humain/Animal sont aussi au cœur de ses recherches tant sur des questions alimentaires que sur des questions touchant plus à la perception du monde par les sociétés de chasseurs-cueilleurs.

Au total, les travaux auxquels elle a pris part (en leader ou en partenaire) ont donné lieu à plus de 120 articles sur des supports variés, 12 directions d’ouvrages et plus d’une centaine de communications.

Accès au livre Relations hommes - canidés de la Préhistoire aux périodes modernes
Nous présentons ici les résultats d’une expérimentation menée auprès d’une meute de loups captifs d’un parc de Lozère. Cette expérimentation a été entreprise dans le but de mesurer l’impact de grands carnivores européens sur des ossements abandonnés après avoir prélevé l’ensemble des tissus nutritifs (chair et moelle).
Retour haut de page Aller au contenu principal