Auteur : Sébastien Fray

Faculté SHS – Université Jean-Monnet
UMR 8584 LEM-CERCOR
33, rue du Onze-Novembre
F-42023 St-Étienne Cedex 2
Sebastien.fray@univ-st-etienne.fr
0000-0003-3513-0246

nuage de mots Fray

Agrégé d’histoire et docteur en histoire médiévale (Paris Sorbonne), Sébastien Fray est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université Jean Monnet (Saint-Étienne) et membre du Laboratoire d’étude des monothéismes (UMR 8584) au sein du CERCOR (Centre européen de recherche sur les communautés, congrégations et ordres religieux, Saint-Étienne).

Spécialiste des rapports entre aristocratie et communautés bénédictines durant le Moyen Âge central (IXe-XIIIe siècles), Sébastien Fray conduit des recherches sur l’étude de l’insertion des moines et chanoines dans l’ordre seigneurial. Il étudie également le devenir des écrits médiévaux à l’époque moderne, projet pour lequel il a obtenu en 2020-2021 une délégation CNRS à l’IRHM (UMR 5317).

Bibliographie

L’aristocratie laïque au miroir des récits hagiographiques des pays d’Olt et de Dordogne (Xe-XIe siècles), thèse de doctorat d’histoire médiévale, sous la direction de D. Barthélemy, Université Paris Sorbonne, 2011, https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00853564

“Le privilège d’Urbain II pour Aurillac (19 avril 1096, JL 5563) : un acte falsifié au XIIIe siècle”, Bibliothèque de l’École des chartes, t. 170, 2012, p. 233-242

“Les milites en pays d’Auvergne et sur ses marges dans la première moitié du Xe siècle d’après la Vita Geraldi ”, dans Châteaux, églises et seigneurs en Auvergne au Xe siècle. Lieux de pouvoir et formes d’encadrement. (Actes de la journée d’étude organisée par le Centre d’histoire « Espaces et Cultures » de Clermont-Ferrand 6 mai 2010), dir. Olivier Bruand, Presses Universitaires de l’Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2015 (Études sur le Massif Central), p. 81-91, édition électronique http://chec.uca.fr/article414.html.

“Entre hagiographie et histoire : l’histoire sainte de Dominique de Jésus” dans Historiographie moderne XVIe-XVIIIesiècles et histoire religieuse du Moyen Âge méridional, Toulouse : Privat, 2014 (Cahiers de Fanjeaux, 49), p. 253-278.

“Le testament de Géraud dit d’Aurillac. Édition et commentaire”, Le Moyen Âge. Revue d’histoire et de philologie, t. 122, 2016/2, p. 261-274.

avec Katrinette Bodarwé, “Les nomina abbatum de Conques. Édition critique”, Revue Mabillon, n.s. t. 28 (= t. 89), 2017, p. 147-172.

“Abbayes et pouvoir comtal en Rouergue (IXe-XIe siècles)”, Trajectoires. Travaux des jeunes chercheurs du Ciera, HS 2, 2017, en ligne : https://journals.openedition.org/trajectoires/2235?lang=de.

“L’exploitation de sources hagiographiques en histoire sociale du Moyen Âge”, Cahiers d’histoire. La revue du département d’histoire de l’université de Montréal, t. XXXIV, 2018, p. 65-88 (numéro spécial : la société au miroir du discours hagiographique, dir. Philippe Genequand et Véronique Olivier) https://www.erudit.org/fr/revues/histoire/2016-v34-nsp%C3%A9cial-histoire03676/1045970ar/.

“Supérieurs bénédictins et conduites guerrières dans le sud-ouest de la Gaule (Xe-XIIIe siècles)” dans L’Église et la violence (Xe-XIIIe siècle), Toulouse, 2019 (Cahiers de Fanjeaux, 54), p. 11-30.

 

Cycle de webinaires sur les usages modernes de l’écrit médiéval

“Intertextualité et stratégies d’autorité dans les Gesta abbatum de Conques (XIIe siècle)”, intervention au colloque international L’écriture de l’histoire

Intervention “L’apport de la documentation écrite à l’histoire de l’abbaye Saint-Géraud d’Aurillac” lors de la journée Saint-Géraud des moines aux chanoines

Née de l’abbaye fondée par saint Géraud à la fin du IXe s., la petite ville d’Aurillac est le théâtre d’un long conflit aux XIIIe et XIVe s. entre la population (menée par ses consuls) et la communauté bénédictine qui en est le seigneur, dont les intérêts sont portés par ses abbés.
Retour haut de page
Aller au contenu principal