Auteur : Stéphane Carrara

Service archéologique ville de Lyon,
10 rue Neyret
F-69001 Lyon
stephane.carrara@mairie-lyon.fr

Stéphane Carrara est responsable d’opérations archéologiques protohistoriques et antiques au service archéologique de la ville de Lyon depuis 2007. Spécialiste des études de petits mobiliers métalliques.

Bibliographie

  • Carrara (S.) et Moulin (C.)  – « Une fosse exceptionnelle du Vème s. av. J.-C. au nord de la plaine de Vaise (Lyon) ». Journée d’information AFEAF 2017. Bulletin de l’AFEAF n° 35, 2017.
  • Maza (G.), Carrara (S.), Durand (E.) avec la collaboration de Collombet (J.), Delrieu (F.), Dutreuil (P.), Munos (S.), Ratsimbas (A.), Robert (J.), Thevenin (E.), Treffort (J.-M.) et Vacheret (A.), « Le commerce du vin méditerranéen à Lyon et le long de la Moyenne vallée du Rhône au Ve s. avant notre ère ». InÉvolution des sociétés gauloises du Second âge du Fer, entre mutations internes et influences externes. Actes du 38e colloque de l’AFEAF. RAP – n° spécial 30 -, 2016, p. 675-684.
  • Carrara (S.), « Un exemple de développement urbain antique sur la Presqu’île : les fouilles du 27, rue Auguste Comte et du 30, rue Sainte-hélène (Lyon 2e) ». In LEMAITRE (S.) et BATIGNE VALLET (C.) (dir.) – Abécédaire pour un archéologue lyonnais. Mélanges offerts à Armand Desbat. Archéologie et Histoire Romaine, 31. Edition Mergoil, Autun, 2015, p. 269-275.
  • Delrieu (F.), Argant (T.), Carrara (S.), Dutreuil (P.), Gilles (A.), Lemaistre (C.), « Le promontoire du “Malpas” à Soyons (Ardèche) : un habitat fortifié de l’âge du Fer sur la rive occidentale du Rhône ». In. Olmer (F.) et Roure (R.) – Les Gaulois au fil de l’eau. Volume 2-Posters. Actes du 37e colloque de l’AFEAF, Montpellier 2013. Ausonius 2015, p. 49-70.
  • Carrara (S.), « Une forge du Ve siècle av. J.-C., rue des Tuileries à Lyon ». In Berranger (M.), Duval (A.), Serneels (V.) – L’organisation spatiale des ateliers de travail du fer (VIIe– Ier s. av. J.-C.). Compte-rendu synthétique de deux journées d’étude tenues les 2 et 3 avril 2009 à Bibracte. Bibracte 24, 2014, p. 279-282.
  • Carrara (s.), Dubreucq (E.) Pescher (B.), « La fabrication des fibules à timbale comme marqueur des contacts et des transferts technologiques au cours du Ha D-LTA1. Nouvelles données d’après les sites de Bourges, Lyon et Plombières-les-Dijon (France) « . In COLIN (A.) et VERDIN (F.) (dir.) – L’âge du Fer en Aquitaine et sur ses marges. Mobilité des personnes, migrations des idées, circulation des biens dans l’espace européen à l’âge du Fer ; 35ecolloque de l’AFEAF, 2-5 juin 2011, supplément à la revue Aquitania n°30, 2013, 595-608.
  • Carrara (S.) et al., « Nouvelles découvertes sur l’âge du Fer à Lyon : Un tumulus du Hallstatt C et une occupation de La Tène D1 », Bulletin de l’Association Française pour l’Etude de l’Âge du Fer, n° 28, 2010, p. 15-21.
  • Carrara (S.), « L’agglomération proto-urbaine de Lyon-Vaise aux VIe-Ve s. av. J.-C. ». In 32e colloque de l’AFEAF à Bourges 1-4 mai 2008, thème spécialisé Les Gaulois sont dans la ville, Supp. RACF n° 35, 2009, p. 207-235.
  • Carrara (S.) et al., « Les habitats de la fin du VIe s. et du Ve s. av. J.-C., rue du Mont d’Or à Lyon-Vaise (Rhône) « , Bulletin de l’Association Française pour l’Etude de l’Âge du Fer, n° 27, 2009, p. 13-18.
  • Carrara (S.), Genechesi (J.), « Les monnaies gauloises entre Loire, Rhône et Isère », in LAMBERT-ROULIÈRE M.-J., DAUBIGNEY A., MILCENT P.-Y., TALON M., VITAL J. (éd.) – De l'âge du Bronze à l'âge du Fer en France et en Europe occidentale (Xe-VIIe s. av. J.-C.). La moyenne vallée du Rhône aux âges du Fer, actes du 30ème colloque de l’AFEAF à Saint-Romain-en-Gal (Rhône), 25 au 28 mai 2006, Supp. RAE n°27, 2009, 47-63.
  • Carrara (S.) et Maza (G.), « Les antécédents de la colonie du VIe au Ier s. av. J.-C. « , in Lyon Capitale de la Gaule romaine, dossier L’Archéo-Thema, n°1, Mars-Avril 2009.
  • Carrara (S.), « La romanisation au travers de l’instrumentum : l’exemple du petit mobilier du pseudo-sanctuaire de Cybèle ». In DESBAT (A.) (dir.) — Plancus à Lyon. Catalogue d’exposition, Musée de la Civilisation gallo-romaine de Lyon. Gollion, 2005, p. 161-165.
  • Carrara (S.), « Les statères d’or bas du type BnF 6066-6067 : une attribution possible aux Allobroges « , Journées Numismatiques d’Arles, Bulletin de la Société Française de Numismatique, 59e année, n° 6, juin 2004, p. 130-135.
  • Carrara (S.), « Nouvelles données de numismatique massaliote et celtique sur le plateau de l’Ile Crémieu ». In PERRIN (F.) et SCHÖNFELDER (M.) — la tombe à char de Verna : Témoignage de l'aristocratie celtique en territoire Allobroge. DARA n° 24, Lyon 2003, p. 129-135.
  • Carrara (S.), « Les épées de St-Vincent et de la Saône ». In : POUX (M.), SAVAY-GUERRAZ (H.) (dir.) — Lyon avant Lugdunum. Catalogue de l’exposition « Lyon avant Lugdunum », mars à novembre 2003, Musée de la Civilisation gallo-romaine de Lyon. Gollion, 2003, p. 113-115.


Métiers, Stéphane Carrara numismate, juin 2018 (© Mairie de Lyon, Histoires lyonnaises)

Accès au livre Vix et le phénomène princier
Les quantités tout à fait exceptionnelles d’amphores et de céramiques importées mises au jour à Lyon, en contexte septentrional, permettent d’attribuer au site une fonction déterminante dans le réseau commercial massaliète et plus largement dans les réseaux d’échanges à longue distance du Ve s. Mais au-delà des aspects économiques, ce matériel peut également nous renseigner sur les habitants de l’agglomération du Ha D3/ LT A. Ainsi, plusieurs indices semblent témoigner d’une certaine mixité ethnique de la population et d’évolutions socio-culturelles, dont l’amplification des échanges commerciaux et culturels avec le domaine méridional constituerait le stimulus.
Retour haut de page
Aller au contenu principal