La collection “Dissidences” est le support éditorial du projet de recherche Habiter le monde, refaire un monde : l’impératif éthique de la philosophie et de la littérature contemporaines  qui mobilise un réseau interdisciplinaire et transfrontalier composé de philosophes et d’hispanistes néo-aquitains et aragonais. Cette collaboration scientifique et institutionnelle s’inscrit dans le cadre du programme de coopération transfrontalière Pyren-E2S UPPA associant depuis 2020 la mention Espagnol du Collège SSH de l’UPPA, le laboratoire ALTER (EA 7504), et le Département de Philosophie de l’Université de Saragosse. Ce projet, et cette collection, s’inscrivent aussi dans la continuité des enjeux reliés à la création des Universités Européennes, en particulier le projet UNITA (consortium de six universités dont sont partie prenante l’Université de Pau et l’Université de Saragosse).
logo UNITA

Habiter le monde, refaire un monde… 

Ce projet de recherche a pour ambition d’explorer les nouveaux enjeux éthiques de création mobilisés par la philosophie et la littérature contemporaines dans leur rapport au monde et à l’agir. “Nous avons à faire un monde”, écrivait en 2013 le philosophe Jean Luc Nancy, rappelant la tâche impérieuse qui nous incombe de comprendre comment notre monde fait sens, ou a cessé de faire sens, et réparer la déchirure faite dans notre croyance au monde comme totalité de possibles. Une déchirure qui se laisse aujourd’hui saisir de multiples manières dans l’épuisement des “imaginaires instituants” (C. Castoriadis) de nos sociétés occidentales et mondialisées, l’éclipse des utopies de l’émancipation collective, et le déploiement irrésistible d’une puissance et d’un modèle hégémonique de développement offrant pour tout horizon l’extension indéfinie du domaine de la destruction, la misère et le déni d’humanité, dans l’abandon cynique de l’idéal d’un monde commun à partager (B. Latour, I. Stengers). Une réalité qui se donne à voir (et à ressentir) aujourd’hui, avec une force certaine, dans les images des rues dépeuplées des villes meurtries par la pandémie de Covid-19, et l’hécatombe quotidienne des morts (“l’ordre ordinaire de la mort ordinaire”, comme l’écrit J. Andras). On pourrait sans doute alors tracer les contours d’une véritable exigence commune de la pensée, ou d’une communauté d’époque, dans l’urgence et l’élan retrouvé d’ouvrir des possibilités de vie nouvelles, et une autre organisation des rapports entre les hommes. C’est tout le sens de ces “nouvelles batailles de l’imaginaire” (F. Lordon) à l’œuvre dans la philosophie et la littérature contemporaines pour redonner force et visage aux espérances émancipatrices de notre temps, reconfigurer le partage du sensible et réinventer de nouvelles co-habitations du monde. À l’extravagance d’un modèle hégémonique de développement se concevant désormais sans extérieur ni valorisation adverse, et nous confinant dans l’étroitesse d’un présent frénétique et mortifère, on voudrait opposer ici l’extraordinaire vitalité de contre-récits travaillant à faire advenir une ligne de fuite, une échappée possible. De nouvelles dissidences qui soient aussi de nouvelles puissances de création où interfèrent (se croisent, s’entrelacent ou se percutent) les lignes mélodiques de la philosophie et de la littérature contemporaines dans la belle entreprise de renouveler et empuissantiser nos imaginaires.

La collection des Presses universitaires de Pau et des Pays de l’Adour intègrera des travaux de recherche menés dans le cadre de ce projet de coopération transfrontalière, ainsi que des ouvrages (de philosophie ou de théorie) illustrant ses principaux axes thématiques. Nous développons aussi, dans le cadre de ce projet, un important volet de “traduction-édition” qui se matérialisera par la publication française et bilingue des travaux et ouvrages associés à ce projet, ainsi que par la publication d’ouvrages traduits de l’espagnol vers le français.
Collection sous la direction de
portrait de Corinne Ferrero
Maître de conférences
en Études hispaniques et hispano-américaines
Université de Pau et des Pays de l’Adour
juan-manuel-araguees
Professeur de Philosophie
Universidad Zaragoza
Prendre contact :
Prendre contact :

Dans cette collection

Retour haut de page Aller au contenu principal