Lieu d'édition : Pessac

DAN@_1_couverture
Le site archéologique de Montcaret est constitué par la Pars urbana d’un vaste établissement romain. Il se compose de deux niveaux (Haut Empire et Bas-Empire), eux- mêmes subdivisés en plusieurs états. Le dernier état (Ve siècle p.C.) présente la plus grande salle basilicale de la région, un triclinium, une piscine et des mosaïques très bien conservées. Le site est réoccupé au Moyen-Âge par une église romane et une nécropole. Le site a été étudié dans son environnement diachronique et synchronique et la Pars agraria du domaine (située à proximité) a fait l’objet d’une recherche particulière. Les objets retrouvés lors des fouilles (Monnaies romaines et médiévales, céramiques romaines et médiévales, fragments architectoniques, Croix-reliquaire, sarcophages, sépultures de périnatals) ont fait l’objet d’études particulières menées chacune par des spécialistes et se trouvent aujourd’hui présentés dans l’espace muséal du site que l’on peut visiter. Le grand complexe architectural de Tarragone connu sous le nom de “Forum provincial” est l’un des monuments les plus emblématiques de l’époque impériale découverts dans les provinces romaines de l’Ouest. Partant de l’observation et de l’analyse de ses vestiges archéologiques et sous une forme jusque-là inédite, cette monographie propose une investigation détaillée des caractéristiques techniques et des processus de construction qui ont participé à l’érection des trois espaces du monument: le lieu de culte, la place de la représentation du conseil et le cirque.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
DAN@_1_couverture
Le site archéologique de Montcaret est constitué par la Pars urbana d’un vaste établissement romain. Il se compose de deux niveaux (Haut Empire et Bas-Empire), eux- mêmes subdivisés en plusieurs états. Le dernier état (Ve siècle p.C.) présente la plus grande salle basilicale de la région, un triclinium, une piscine et des mosaïques très bien conservées. Le site est réoccupé au Moyen-Âge par une église romane et une nécropole. Le site a été étudié dans son environnement diachronique et synchronique et la Pars agraria du domaine (située à proximité) a fait l’objet d’une recherche particulière. Les objets retrouvés lors des fouilles (Monnaies romaines et médiévales, céramiques romaines et médiévales, fragments architectoniques, Croix-reliquaire, sarcophages, sépultures de périnatals) ont fait l’objet d’études particulières menées chacune par des spécialistes et se trouvent aujourd’hui présentés dans l’espace muséal du site que l’on peut visiter. Le grand complexe architectural de Tarragone connu sous le nom de “Forum provincial” est l’un des monuments les plus emblématiques de l’époque impériale découverts dans les provinces romaines de l’Ouest. Partant de l’observation et de l’analyse de ses vestiges archéologiques et sous une forme jusque-là inédite, cette monographie propose une investigation détaillée des caractéristiques techniques et des processus de construction qui ont participé à l’érection des trois espaces du monument: le lieu de culte, la place de la représentation du conseil et le cirque.
Plus que jamais, les politiques de soins sont devenus des enjeux cruciaux dans de nombreux pays d’Europe du fait du vieillissement démographique, des évolutions technologiques mais aussi en raison de l’émergence d’une nouvelle approche des acteurs de la santé qui transforme les patients, selon le cas, en usagers, citoyens ou clients. Dans ce contexte, la question de l’inégalité d’accès aux soins est devenue une préoccupation partagée en Europe, et notamment les inégalités socio-spatiales.
Les articles réunis dans ce volume sont le produit d’un séminaire et de journées d’étude organisés durant deux ans à l’Université Toulouse Jean Jaurès . Inscrit dans l’axe « France-Italie XVIe-XVIIe siècle » de l’équipe d’accueil Il Laboratorio, cet ensemble de travaux s’est spécifiquement consacré aux « modalités littéraires de la circulation des textes de savoir » durant cette période entre les deux pays.
DAN@_1_couverture
Le site archéologique de Montcaret est constitué par la Pars urbana d’un vaste établissement romain. Il se compose de deux niveaux (Haut Empire et Bas-Empire), eux- mêmes subdivisés en plusieurs états. Le dernier état (Ve siècle p.C.) présente la plus grande salle basilicale de la région, un triclinium, une piscine et des mosaïques très bien conservées. Le site est réoccupé au Moyen-Âge par une église romane et une nécropole. Le site a été étudié dans son environnement diachronique et synchronique et la Pars agraria du domaine (située à proximité) a fait l’objet d’une recherche particulière. Les objets retrouvés lors des fouilles (Monnaies romaines et médiévales, céramiques romaines et médiévales, fragments architectoniques, Croix-reliquaire, sarcophages, sépultures de périnatals) ont fait l’objet d’études particulières menées chacune par des spécialistes et se trouvent aujourd’hui présentés dans l’espace muséal du site que l’on peut visiter. Le grand complexe architectural de Tarragone connu sous le nom de “Forum provincial” est l’un des monuments les plus emblématiques de l’époque impériale découverts dans les provinces romaines de l’Ouest. Partant de l’observation et de l’analyse de ses vestiges archéologiques et sous une forme jusque-là inédite, cette monographie propose une investigation détaillée des caractéristiques techniques et des processus de construction qui ont participé à l’érection des trois espaces du monument: le lieu de culte, la place de la représentation du conseil et le cirque.
DAN@_1_couverture
Le site archéologique de Montcaret est constitué par la Pars urbana d’un vaste établissement romain. Il se compose de deux niveaux (Haut Empire et Bas-Empire), eux- mêmes subdivisés en plusieurs états. Le dernier état (Ve siècle p.C.) présente la plus grande salle basilicale de la région, un triclinium, une piscine et des mosaïques très bien conservées. Le site est réoccupé au Moyen-Âge par une église romane et une nécropole. Le site a été étudié dans son environnement diachronique et synchronique et la Pars agraria du domaine (située à proximité) a fait l’objet d’une recherche particulière. Les objets retrouvés lors des fouilles (Monnaies romaines et médiévales, céramiques romaines et médiévales, fragments architectoniques, Croix-reliquaire, sarcophages, sépultures de périnatals) ont fait l’objet d’études particulières menées chacune par des spécialistes et se trouvent aujourd’hui présentés dans l’espace muséal du site que l’on peut visiter. Le grand complexe architectural de Tarragone connu sous le nom de “Forum provincial” est l’un des monuments les plus emblématiques de l’époque impériale découverts dans les provinces romaines de l’Ouest. Partant de l’observation et de l’analyse de ses vestiges archéologiques et sous une forme jusque-là inédite, cette monographie propose une investigation détaillée des caractéristiques techniques et des processus de construction qui ont participé à l’érection des trois espaces du monument: le lieu de culte, la place de la représentation du conseil et le cirque.
Le site archéologique de Montcaret est constitué par la Pars urbana d’un vaste établissement romain. Il se compose de deux niveaux (Haut Empire et Bas-Empire), eux- mêmes subdivisés en plusieurs états. Le dernier état (Ve siècle p.C.) présente la plus grande salle basilicale de la région, un triclinium, une piscine et des mosaïques très bien conservées. Le site est réoccupé au Moyen-Âge par une église romane et une nécropole.
Issu des échanges fructueux qui marquèrent les trois premières années du séminaire “Historiographies antiques” (École normale supérieure de Paris, Université Lyon II), ce volume a pour ambition à la fois de permettre à des lecteurs francophones de mieux comprendre la façon dont l’écriture de l’histoire était pratiquée dans l’Antiquité et de l’incarner dans des exemples concrets, tirés d’auteurs grecs et romains, de l’Athènes du Ve siècle avant notre ère aux scholiastes de l’Antiquité tardive.
Les articles réunis dans ce volume sont le produit d’un séminaire et de journées d’étude organisés durant deux ans à l’Université Toulouse Jean Jaurès . Inscrit dans l’axe « France-Italie XVIe-XVIIe siècle » de l’équipe d’accueil Il Laboratorio, cet ensemble de travaux s’est spécifiquement consacré aux « modalités littéraires de la circulation des textes de savoir » durant cette période entre les deux pays.
Dans la perspective d’un aménagement, débutait en 1983 une étude archéologique centrée en grande partie sur l’emplacement de l’ancien cloître canonial de Saint-Nazaire d’Autun, mentionné dans les documents dès le IXe siècle, étude prenant en compte tant l’enfoui que les élévations remarquablement conservées.
Les articles réunis dans ce volume sont le produit d’un séminaire et de journées d’étude organisés durant deux ans à l’Université Toulouse Jean Jaurès . Inscrit dans l’axe « France-Italie XVIe-XVIIe siècle » de l’équipe d’accueil Il Laboratorio, cet ensemble de travaux s’est spécifiquement consacré aux « modalités littéraires de la circulation des textes de savoir » durant cette période entre les deux pays.
Retour haut de page Aller au contenu principal