Auteur : Benoît Grenier

2500 boul. de l’Université,
Sherbrooke, Québec
J1K 2R1 – Canada
Benoit.grenier2@usherbrooke.ca

nuage de mots Grenier

Benoît Grenier est professeur titulaire au département d’histoire de l’Université de Sherbrooke. Ses travaux portent sur l’histoire du Québec préindustriel, plus particulièrement sur le monde seigneurial dans sa longue durée (XVIIe-XXIsiècles) Sa recherche sur les persistances du monde seigneurial au Québec après 1854 (identité et mémoire), a été financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).



Bibliographie en ligne

Fragments d’histoire et de mémoire. Le régime seigneurial au Québec (Éditions de l’Université de Sherbrooke, 2020) :  https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/16417

Brève histoire du régime seigneurial (Boréal, 2012) – https://www.editionsboreal.qc.ca/catalogue/livres/breve-histoire-regime-seigneurial-2129.html

Nouveaux regards en histoire seigneuriale au Québec (Septentrion, 2016). https://www.septentrion.qc.ca/catalogue/nouveaux-regards-en-histoire-seigneuriale-au-quebec

Marie-Catherine Peuvret. Veuve et seigneuresse en Nouvelle-France (Septentrion, 2005) https://www.septentrion.qc.ca/catalogue/marie-catherine-peuvret

Seigneurs campagnards de la nouvelle France (Presses universitaires de Rennes, 2007). https://pur-editions.fr/product/ean/9782753503502/seigneurs-campagnards-de-la-nouvelle-france



Page associée à son projet de recherche

https://www.usherbrooke.ca/histoire/recherche/projets/persistances

De Pénélope attendant Ulysse durant vingt années, à Marthe, femme de soldat qui succombe à l’infidélité dans le Diable au Corps de Raymond Radiguet, les femmes confrontées à l’absence de leur conjoint constituent une figure littéraire récurrente. Entre l’épouse vertueuse érigée en modèle et la femme adultère source de scandale, il existe bien des nuances qui incitent à dépasser cette approche réductrice.
En définitive, le « temps suspendu » désigne avant tout, dans cet ouvrage, celui de la relation conjugale, que l’absence d’un des deux partenaires met entre parenthèses, en attendant un retour hypothétique.
Ces quelques vers extraits de la comédie Le Corsaire, écrite par Poisson de la Chabeaussière et donnée pour la première fois à Versailles en 1783, étaient recopiés sur une simple feuille, non signée, faisant office d’enveloppe, adressée à « Monsieur Dhuamel, sur le navire l’aimable Louïse, capitaine Msr Bertrand, à la coste d’angolla ».
Retour haut de page
Aller au contenu principal