Auteur : Faustine Leoni

Après une licence en Biologie des organismes et des Écosystèmes à l’Université de Bordeaux, Faustine Leoni a obtenu un Master Biogéosciences Parcours Préhistoire, Géoarchéologie et Archéozoologie.

L’article proposé dans le volume “Relations Hommes-Canidés” présente les résultats issus de son travail de recherche effectué pendant ce Master.

Elle est actuellement une formation d’Éducatrice à l’Environnement et au Développement Durable.

Accès au livre Relations hommes - canidés de la Préhistoire aux périodes modernes
Au même titre que les grands carnivores, les petits carnivores sont omniprésents dans l’histoire de l’Homme et partagent des niches écologiques voisines. En raison de leur petite taille, leur impact sur les accumulations osseuses d’origine anthropiques est souvent négligé. Cependant leur régime alimentaire varié, incluant le charognage et le chapardage, peut être à l’origine de modifications au sein des accumulations humaines. Ces modifications, si elles ne sont pas appréhendées, peuvent biaiser la lecture des comportements humains déduits de l’analyse des restes fauniques.
Retour haut de page
Aller au contenu principal