Auteur : Pascal Mora

Université Bordeaux Montaigne
Archéopôle d’Aquitaine
Esplanade des Antilles
F-33607 Pessac Cedex
pascal.mora@u-bordeaux-montaigne.fr

Pascal Mora est chef de projet de numérisation 3D chez Archeovision-Production (UMS 3657, SHS 3D, Université Bordeaux Montaigne et Université de Bordeaux, Pessac). Il s’est spécialisé dans la photogrammétrie et la confection de modèles virtuels.

Between c. 1350 and 1550, English sculptors carved thousands of panels depicting religious scenes from alabaster quarries around Nottingham. Exported throughout Europe, these polychrome reliefs were originally usually assembled to form altarpieces. Their coloured epidermis, an integral part of these works that can be termed three-dimensional paintings, has now often disappeared.  
Les albâtres anglais de la fin du Moyen Âge, qui connurent un vif succès à l’échelle européenne, ont trouvé de nombreux acquéreurs dans le Sud-Ouest de la France. Plus d’une centaine de statues et de reliefs dévotionnels sont conservés dans la seule région de Bordeaux, sous domination anglaise jusqu’en 1453.
Retour en haut
Aller au contenu principal