Ariela Bollati, “Divinità egizie”, dans A. Invernizzi (éd.), Seleucia al Tigri. Le impronte di sigillo dagli Archivi, Centro Scavi Torino Missione in Iraq II, Mnème 3, 3 vol., Alessandria, 2004.

par

Sur les quelque 25.000 empreintes de sceaux de haute époque hellénistique (milieu du IIIe-seconde moitié du IIe siècle a.C.) retrouvées dans les Archives royales de Séleucie du Tigre, quelques documents figurent des divinités isiaques. Ils sont réunis dans le volume II, p. 178-180.

Il nous semble difficile de reconnaître Isis et Osiris participant au Navigium Isidis dans la scène montrant deux divinités coiffées d’un petit polos, debout sur un bateau (n° inv. S6-1180 ; p. 178 et fig. Eg 2 p. 82). En revanche, c’est bien Isis (appelée Iside-Hera par l’auteur) que l’on retrouve dans la divinité féminine, coiffée du basileion et tenant un long sceptre et une torche, de l’empreinte S6-1178 (p. 178 et fig. Eg 3 p. 82). L’empreinte S6-6776 montre le buste de Sarapis (p. 179 et fig. EgT 1 p. 83).

Le type le plus fréquent (une quinzaine d’exemplaires p. 179-180, avec fig. p. 82-83) offre les bustes accolés de Sarapis et d’Isis, selon un type emprunté à l’iconographie royale lagide1. L’empreinte EgT 5 est associée à un timbre daté de l’an 126 (187/6 a.C.), et la EgT 8 à un timbre de l’an 127 (186/5 a.C.).



noeud d'isis pour séparateur


  1. Cf. L. Bricault, “Isis et Sarapis sauveurs de Ptolémée IV à Raphia”, CdE, LXX IV, 148, 1999, 334-343, non cité par l’auteur.
Bricault, Laurent (2008) : “Ariela Bollati, ‘Divinità egizie’, dans A. Invernizzi (éd.), Seleucia al Tigri. Le impronte di sigillo dagli Archivi, Centro Scavi Torino Missione in Iraq II, Mnème 3, 3 vols, Alessandria, 2004”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/bollati-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal