Roberta Erlacher-Smischek, “Vier römische Tempel in der norischen Austria Romana”, dans B. Asamer et al. (éds), Temenos, Festgabe für Florens Felten und Stefan Hiller, Vienne, 2002, 151-159.

par

Quatre temples de Norique, ceux d’Auguste et de Dea Roma sur le Magdalensberg, du forum de Virunum et les deux Isea de Hohenstein (p. 154-156) et du Frauenberg (p. 156-158) peuvent être considérés comme des temples romains classiques, sur podium, avec un bâtiment principal comportant deux cellae et un vestibule. Le temple de la déesse Isis mis au jour en 1951 par W. Modrijan sur le Frauenberg près de Leibnitz, d’époque flavienne et remodelé au début de la période antonine, a dû succéder à un lieu de culte plus ancien, peut-être consacré à la déesse éponyme de Solva.

Le nouveau sanctuaire paraît d’ailleurs avoir intégré des éléments antérieurs à l’époque flavienne. Il en va de même pour le sanctuaire du Hohenstein, primitivement consacré à la déesse topique Noreia. L’interpretatio romana de celle-ci, qui en fit une Isis par une volonté toute politique, a pu émaner du pouvoir impérial et être relayée par les autorités municipales de la toute proche Virunum.

Bricault, Laurent (2008) : “Roberta Erlacher-Smischek, ‘Vier römische Tempel in der norischen Austria Romana’, dans B. Asamer et al. (éds), Temenos, Festgabe für Florens Felten und Stefan Hiller, Vienne, 2002, 151-159”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/erlacher-2002/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal