Jodi Magness, “The Cults of Isis and Kore at Samaria-Sebaste in the Hellenistic and Roman Period”, HThR, 94, 2001, 157-173.

par

L’auteur considère que les cultes d’Isis et Sarapis furent établis à Samarie à l’époque hellénistique. Elle établit un lien entre Isis et Déméter, toutes deux concernées par la fertilité ; entre Sarapis et Asclépios, qui soignent les malades. Le culte d’Isis et Sarapis est connu à Samaria-Sebaste par une inscription dédicatoire du IIIe siècle a.C. (RICIS 403/0501), et J. M. pense qu’un sanctuaire dédié à ces deux divinités existait à proximité du temple romain de Korè1, peut-être érigé à l’époque de Gabinius (57-55 a.C.).

Le culte d’Isis aurait été remplacé par celui de Korè sous le règne d’Hérode. Les nombreux témoignages d’époque romaine de Déméter et Corè à Sébastè évoquent la tradition grecque et éleusinienne et ne présentent aucun trait isiaque ou égyptisant. Notons qu’un même schéma de succession d’Isis à Korè de la période hellénistique à l’époque romaine semble attesté dans un sanctuaire du Liban, à Kharayeb2.



noeud d'isis pour séparateur


  1. Les archéologues anglais avaient identifié comme un temple d’Isis l’édifice au nord de l’Acropole, qui fut occupé cinq siècles plus tard par un temple de Korè. J. W. Crowfoot, K. M. Kenyon & E. L. Sukenik, Samaria-Sebaste. Reports of the Work of the Joint Expedition in 1931-1933 and of the British Expedition in 1935. I. The Buildings at Samaria, Londres, 1942, 62-67. Les fouilles y ont mis au jour des figurines d’Astartè et des shaouabtis.
  2. M. G. Lancellotti, “I bambini di Kharayeb. Per uno studio storico-religioso del santuario”, dans B. Virgilio (éd.), Studi Ellenistici, XV, Pise, 2003, 341-370.
Bricault, Laurent, Podvin, Jean-Louis (2008) : “Jodi Magness, ‘The Cults of Isis and Kore at Samaria-Sebaste in the Hellenistic and Roman Period’, HThR, 94, 2001, 157-173”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/magness-2001/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page Aller au contenu principal