Michel Malaise, “Les stolistes au service des dieux égyptiens”, dans P. Defosse (éd.), Hommages à C. Deroux, IV, Bruxelles, 2003, 436-451.

par

Les stolistes sont bien connus des inscriptions et des papyrus grecs d’Égypte, depuis l’époque hellénistique jusqu’au milieu du Ve siècle p.C. Ces stolistes occupent une place importante au sein du clergé égyptien, juste après le prophète. Le titre de stoliste, voire de protostoliste ou de deutérostoliste, est souvent précédé de celui de prêtre, mais pas toujours. C’est là une manière de préciser le rang sacerdotal du personnage. Préposés à l’habillement des statues divines et à la garde des parures et objets sacrés dans une pièce du temple réservée à cet effet, ils doivent être également mis en relation avec la confection des momies, qu’ils confient ensuite à ceux qui devront les enterrer.

Si le titre est rarement attesté hors de la vallée du Nil (seulement à Athènes et Aquilée aux IIe-IIIe siècles p.C.), le rite d’habillement des statues égyptiennes y était assurément pratiqué, comme le montrent le contenu des inventaires des temples (RICIS 503/0301, 603/0101), et sans doute la mention d’une ornatrix fani à Nîmes (RICIS 605/0103). À Athènes, les fonctions de hiereus et de stolistès sont distinctes, sauf sur une inscription (RICIS 101/0229), où le dédicant cumule les deux titres au service d’Isis et de Sarapis. Cette situation s’explique dans la mesure où à Athènes, le hiereus, citoyen athénien dès le IIIe siècle a.C., est le prêtre principal, qui a la responsabilité du culte. Les stolistes devaient donc constituer des auxiliaires qui n’avaient pas nécessairement le rang sacerdotal. L’existence d’un personnel spécialisé dans l’habillement des statues divines tenait vraisemblablement à l’importance des sanctuaires.

Bricault, Laurent (2008) : “Michel Malaise, ‘Les stolistes au service des dieux égyptiens’, dans P. Defosse (éd.), Hommages à C. Deroux, IV, Bruxelles, 2003, 436-451”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/malaise-2003b/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal