Judith McKenzie, “Glimpsing Alexandria from archaeological evidence”, JRA, 16, 2003, 35-61.

par

Judith McKenzie fait le point sur ce que les découvertes sous-marines de ces dernières années nous apprennent sur la ville d’Alexandrie. Les p. 50-57 sont consacrées au Sarapieion. Au sanctuaire ptolémaïque dédié sous Ptolémée III, même si certains documents semblent attester une présence isiaque sur le site dès le règne précédent, a succédé un sanctuaire romain, plus vaste, bâti entre 181, date livrée par Jérôme pour l’incendie qui ravagea l’espace sacré, et 217.

Nulle trace archéologique ne confirme l’hypothèse selon laquelle le sanctuaire aurait été tout ou partie détruit lors de la révolte juive de 115-117 p.C. Plusieurs plans et élévations dus à l’auteur et à son équipe (fig. 11-16), réalisés a minima, offrent une vision claire de ce que put être le Sarapieion inscrit dans son environnement.

Bricault, Laurent (2008) : “Judith McKenzie, ‘Glimpsing Alexandria from archaeological evidence’, JRA, 16, 2003, 35-61”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/mckenzie-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal