Stefania Mezzazapa, “La forma della città di Sora e i suoi santuari”, dans Santuari e Luoghi di Culto nell’Italia antica, Atlante tematico di topografia antica. Atta 12, 2003, 99-126.

par

Un relief égyptisant en marbre aujourd’hui muré dans la façade de l’église Sta Restituta, à Sora (n° 28, p. 115-116 et fig. 14), mais découvert avant le tremblement de terre de 1915 sur le territoire de la localité de San Pietro di Bagnolo, et deux statuettes en marbre d’Isis retrouvées respectivement en 1890 et en 1909 ou 1910 a peu près au même endroit font supposer à l’auteur l’existence d’un temple ou d’un sacellum isiaque sur le territoire de cette localité1.



noeud d'isis pour séparateur


  1. Ces documents sont analysés en détail par M. Rizzello, I culti orientali nella media valle del Liri, Sora, 1984, 17-22.
Bricault, Laurent (2008) : “Stefania Mezzazapa, ‘La forma della città di Sora e i suoi santuari’, dans Santuari e Luoghi di Culto nell’Italia antica, Atlante tematico di topografia antica. Atta 12, 2003, 99-126”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/mezzazapa-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal