Federicomaria Muccioli, “La titolatura di Cleopatra VII in una nuova iscrizione cipriota e la genesi dell’epiteto Thea Neotera”, ZPE, 146, 2004, 105-114.

par

Federicomaria Muccioli avance une hypothèse nouvelle à propos de la signification de l’épithète Théa Néotéra portée par Cléopâtre VII. Celle-ci serait à relier au culte de la Venus Genitrix chère à la gens Iulia, Cléopâtre se présentant alors comme une nouvelle Vénus, plus jeune et plus actuelle1.



noeud d'isis pour séparateur


  1. Une claire mise au point sur l’épineux problème du terme Néotéra est donnée par M. Malaise, Pour une terminologie et une analyse des cultes isiaques, Bruxelles, 2005, 76-78.
Bricault, Laurent (2008) : “Federicomaria Muccioli, ‘La titolatura di Cleopatra VII in una nuova iscrizione cipriota e la genesi dell’epiteto Thea Neotera’, ZPE, 146, 2004, 105-114”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/muccioli-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal