Drusus Pollini, “A Bronze Statuette of Isis-Fortuna Panthea: a Syncretistic Goddess of Prosperity and Good Fortune”, Latomus, 62.4, 2003, 875-882.

par

La collection du centre de recherches archéologiques de l’université de Californie à Taper Hall a acquis en 1993 un bronze de divinité panthée. Haute de 9,8 cm, vêtue d’un chiton et d’un himation, la déesse est ailée ; elle porte du bras gauche une corne d’abondance et tient du droit un gouvernail. Sur la tête, le basileion est très ample, comme sur les statuettes d’Isis-Aphrodite.

En l’absence de contexte de découverte, elle est datable par le style des IIe-IIIe siècles p.C., comme l’Isis-Fortuna panthée d’Enns, en Autriche, à laquelle elle s’apparente grandement1. Les analyses scientifiques confirment son antiquité.



noeud d'isis pour séparateur


  1. R. Fleischer, Die römischen Bronzen aus Österreich, Mayence, 1967, 95-96, n° 116, et pl. 60.
Podvin, Jean-Louis (2008) : “Drusus Pollini, ‘A Bronze Statuette of Isis-Fortuna Panthea: a Syncretistic Goddess of Prosperity and Good Fortune’, Latomus, 62.4, 2003, 875-882”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/pollini-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal