Simon Price, “Homogénéité et diversité dans les religions à Rome”, ARG, 5, 2003, 180-197 (Actes du colloque Wissowa 2002 : Cent ans de religion romaine, Genève, 15 et 16 février 2002).

par

Au cours des trois premiers siècles de l’ère chrétienne, les identités religieuses étaient relativement fluides et variables. Pour S. P., les communautés religieuses à Rome n’étaient ni homogènes, ni exclusives sur le plan théologique. Les allégeances individuelles ne semblent pas non plus avoir été systématiquement exclusives, même si certains isiaques, par leur attitude ou leur présentation, montraient clairement leur appartenance à Isis. Les cultes pérégrins possédaient toutefois un haut degré de cohésion, qui devait transcender limites sociales, politiques et géographiques, sinon ethniques.

Bricault, Laurent (2008) : “Simon Price, ‘Homogénéité et diversité dans les religions à Rome’, ARG, 5, 2003, 180-197 (Actes du colloque Wissowa 2002 : Cent ans de religion romaine, Genève, 15 et 16 février 2002)”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/price-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal