Francisco Germán Rodríguez Martín, Lucernas romanas del Museo Nacional de Arte Romano (Mérida), Monografías Emeritenses 7, Madrid, 2002.

par

Parmi les nombreuses lampes conservées au MNAR de Mérida1, on en trouve un groupe non négligeable à thèmes isiaques. L’auteur les a rassemblées dans une partie typologique consacrée aux dieux et cultes orientaux.

La triade Harpocrate, Isis et Anubis de type A figure sur six exemplaires2 (n° 1 p. 85) ; Isis en buste de face, le sistre à sa droite, sur quinze lampes dont quatre portent la marque d’un potier local, avec un motif qui paraît spécifique à Mérida (n° 2 p. 86) ; Isis et Sarapis en buste de face, le jeune Harpocrate peu visible entre eux, là encore sur un modèle spécifique à l’Espagne, sur une lampe (n° 4 p. 86-87) ; Sarapis en buste de face sur sept exemplaires (n° 5 p. 87) ; Sarapis-Hélios de profil à gauche sur deux lampes, là encore avec marque de potier local (n° 4.4 p. 69).

En revanche, on doutera d’une autre représentation d’Isis de face (n° 3 p. 86) sur deux lampes. Mentionnons la présence de Jupiter-Ammon sur une lampe (n° 1.7 p. 47).



noeud d'isis pour séparateur


  1. Cf. J.-L. Podvin, “Lampes isiaques de la péninsule ibérique”, BAEDE 16, 2006, 171-188.
  2. Sur ce type de lampes, J.-L. Podvin, “Nouvelles lampes de la triade Isis-Harpocrate-Anubis”, dans L. Bricault (dir.), Bibliotheca Isiaca I, Bordeaux, 2008, 59-61.
Podvin, Jean-Louis (2008) : “Francisco Germán Rodríguez Martín, Lucernas romanas del Museo Nacional de Arte Romano (Mérida), Monografías Emeritenses 7, Madrid, 2002”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/rodriguez-2002/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal