Gisela Zahlaas, “Römische Kätschenbeschläge”, Bayerische Vorgeschichtblätter, 65, 2000, 143-153.

par

Gisela Zahlaas publie quatre petites plaques de bronze travaillées au repoussé ayant recouvert des coffrets de bois, découvertes en 1980 en Méditerranée orientale et conservées à la Prähistorische Staatssammlung de Munich (n° inv. 1980, 6191a-d). Elles sont ornées respectivement des figures de Bacchus chevauchant un ours, d’une femme sur un bige tiré par deux éléphants, d’Esculape et d’Hygie, enfin de Cybèle trônant sur un édicule. Une cinquième plaque, en argent, acquise sur le marché de l’art (p. 145-146 et fig. 18.5 ; n° inv. ENr 10/2000) et plus petite (h. 4,2 cm) que les précédentes, est ornée de l’image d’une femme debout sur un édicule, brandissant le sistre de la droite, tenant une situle dans la gauche et coiffée d’un basileion. Il s’agit très certainement d’Isis. Cette dernière plaque serait à dater du IIIe voire du IVe siècle p.C.

Bricault, Laurent (2008) : “Gisela Zahlaas, ‘Römische Kätschenbeschläge’, Bayerische Vorgeschichtblätter, 65, 2000, 143-153”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/zahlaas-2000/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal