Jour : octobre 19, 2021

Comment développer, dans une optique matérialiste, une politique de la différence à vocation antagoniste ? Telle est, à n’en pas douter, la grande question à laquelle le présent ouvrage entend apporter une réponse.
Accès au livre Désir de multitude
Les pages qui précèdent constituent une tentative de penser la politique autrement : non dans le cadre étroit que délimitent les questions organisationnelles ou d’analyse conjoncturelle – si nécessaires par ailleurs – mais à partir de cet a priori qui constitue la matière même de la politique : la subjectivité, la personne, l’individu. Et, qui plus est, en partant des conditions qui contribuent à la constitution de cet a priori subjectif. Il nous a donc semblé que la rigueur d’une politique matérialiste exigeait une approche combinant ensemble des questions anthropologiques, épistémologiques, sociologiques et proprement politiques.
Accès au livre Désir de multitude
Repenser la politique : telle est donc la maxime qui a présidé à la rédaction du présent ouvrage. Repenser la politique comme une exigence de notre époque. La crise que nous avons traversée a permis de mettre en lumière des traits et des problèmes structurels dont nous avions depuis longtemps l’intuition : si nos manières d’envisager la politique manquaient à ce point d’efficacité, cela tenait bien sûr à une lecture erronée du réel, mais aussi et surtout aux carences inhérentes à un appareil conceptuel hérité de la tradition idéaliste que nous prétendions pourtant combattre.
Retour haut de page Aller au contenu principal