JANVIER 2021 ∴ VOL.2    

Logo UNA Éditions  logo UBM

Carte de voeux 2021
En 2021,
connectez-vous,
lisez, partagez
>> début février
couverture du Recueil d'articles de Jean Andreau

Ce recueil réunit trente-trois articles de Jean Andreau, tous déjà publiés ailleurs, dans des revues ou des ouvrages collectifs. Les plus anciens datent des années 1970 et les plus récents des années 2010. 
Quelques-uns traitent de l’œuvre du grand historien russe de l’économie antique, Michel I. Rostovtzeff. Les autres portent sur quelques grands aspects de la vie économique et sociale du monde romain antique : la monnaie et les marchés ; la politique économique et financière de l’Empire ; les intérêts économiques des élites ; le milieu des anciens esclaves, des affranchis, qui jouaient un grand rôle dans la fabrication et le commerce ; enfin, les relations sociales et la mobilité sociale.

>> début février
couverture de La villa de Montcaret

Le site archéologique de Montcaret est constitué par la Pars urbana d’un vaste établissement romain. Il se compose de deux niveaux (Haut Empire et Bas-Empire), eux- mêmes subdivisés en plusieurs états. Le dernier état (Ve siècle p.C.) présente la plus grande salle basilicale de la région, un triclinium, une piscine et des mosaïques très bien conservées. Le site est réoccupé au Moyen-Âge par une église romane et une nécropole.
Le site a été étudié dans son environnement diachronique et synchronique et la Pars agraria du domaine (située à proximité) a fait l’objet d’une recherche particulière. Les objets retrouvés lors des fouilles (Monnaies romaines et médiévales, céramiques romaines et médiévales, fragments architectoniques, Croix-reliquaire, sarcophages, sépultures de périnatals) ont fait l’objet d’études particulières menées chacune par des spécialistes et se trouvent aujourd’hui présentés dans l’espace muséal du site que l’on peut visiter.

>> début mars
couverture de Le groupe épiscopal et canonial d'Autun

Dans la perspective d’un aménagement, débutait en 1983 une étude archéologique centrée en grande partie sur l’emplacement de l’ancien cloître canonial de Saint-Nazaire d’Autun, mentionné dans les documents dès le IXe siècle, étude prenant en compte tant l’enfoui que les élévations remarquablement conservées. Parallèlement, les vestiges de l’ancienne cathédrale faisaient l’objet d’une analyse, au gré des opportunités. Les différentes interventions ont révélé l’importance de ce site qui s’est progressivement effacé dans le paysage urbain au profit de la cathédrale Saint-Lazare, élevée au début du XIIe siècle, tout en contribuant à renouveler notre connaissance des groupes épiscopaux et canoniaux.

>> mi février
couverture de Veni, vidi, scripsi

Issu des échanges fructueux qui marquèrent les trois premières années du séminaire "Historiographies antiques" (École normale supérieure de Paris, Université Lyon II), ce volume a pour ambition à la fois de permettre à des lecteurs francophones de mieux comprendre la façon dont l’écriture de l’histoire était pratiquée dans l’Antiquité et de l’incarner dans des exemples concrets, tirés d’auteurs grecs et romains, de l’Athènes du Ve siècle avant notre ère aux scholiastes de l’Antiquité tardive.

>> en mars
couverture de Maillages, interfaces, réseaux transfrontaliers

Plus que jamais, les politiques de soins sont devenus des enjeux cruciaux dans de nombreux pays d’Europe du fait du vieillissement démographique, des évolutions technologiques mais aussi en raison de l’émergence d’une nouvelle approche des acteurs de la santé qui transforme les patients, selon le cas, en usagers, citoyens ou clients. Dans ce contexte, la question de l’inégalité d’accès aux soins est devenue une préoccupation partagée en Europe, et notamment les inégalités socio-spatiales.
La problématique de la territorialisation de la santé est interrogée à travers le maillage des territoires, les frontières des États, les relations entre les territoires et les réseaux, et les effets ou non en termes d’atténuation des inégalités socio-spatiales.
L’articulation entre santé et territoire constitue un bon révélateur des évolutions de nos sociétés et de la manière dont les pouvoir publics relèvent les défis à travers la mise en place de politiques adéquates.

>> en mars
couverture Vix et le phénomène princier

Vingt ans après le colloque de Châtillon-sur-Seine sur les éphémères principautés celtiques, au cours duquel de vives critiques du modèle canonique des résidences princières des VIe et Ve siècles s’étaient exprimées, il était important de réexaminer la question à la lumière des spectaculaires découvertes effectuées depuis lors. Pour l’opinion qui était à l’époque devenue majoritaire, le modèle proposé par W. Kimmig accordait à ces sociétés un niveau de complexité politique trop élevé et leur prêtait des relations trop fréquentes et régulières avec des Cités-États grecques et étrusques. 
Les découvertes récentes, à Vix, la Heuneburg, Bourges, Ipf, ou Lyon, ont conduit nombre de chercheurs, parfois les mêmes, à complètement inverser leurs critiques initiales en considérant ces grands établissements comme des centres urbains. Nous avons souhaité faire le point sur la documentation désormais disponible, mais trop partiellement connue, en donnant la possibilité de croiser les données à trois échelles à la fois spatiales et chronologiques. Il s’agit de l’échelle microscopique des composants physico-chimiques des objets fabriqués, et biologiques des restes végétaux et animaux conservés. Il s’agit aussi de l’échelle mésoscopique des établissements dans leur environnement local, juste avant, pendant, et juste après le phénomène social étudié. Il s’agit, enfin, de l’échelle macroscopique qui s’applique à l’ensemble culturel observé et aux sociétés alentour avec lesquelles des relations étaient entretenues.
L’ouvrage donne ainsi l’occasion de prendre connaissance des méthodes et théories mises en application pour obtenir, comparer et interpréter les faits, et de confronter les argumentaires.

>> en mars
couverture Les ruines résonnent encore de leurs pas

Les recherches portant sur les monuments grecs n’ont que rarement croisé, ou de manière superficielle, celles relevant du domaine socio-historique. Toutefois, l’orientation pluridis-ciplinaire de la recherche actuelle permet d’envisager l’architecture sous un angle nouveau, en replaçant l’Homme au cœur du sujet.
En effet, recréer des cheminements et des gestes aujourd’hui disparus nécessite de croiser les sources notamment textuelles, épigraphiques, archéologiques et iconographiques.
C’est dans cette optique que s’est tenue la journée d’étude internationale sur la circulation dans les monuments grecs des 3 et 4 novembre 2016. L’objectif de cette manifestation, que reprend cette publication, était double : combler un manque et faire naître des interrogations pouvant mener, à terme, à de nouvelles études.

Les livres déjà en ligne sur UN@ éditions en janvier 2021
bannière UN@

UN@ éditions
Université Bordeaux Montaigne
https://una-editions.fr

una-editions@u-bordeaux-montaigne.fr

Modify your subscription    |    View online