Auteur : Christian Sapin


Centre d’Études médiévales

3 pl. du Coche d’eau
F-89000 Auxerre
UMR 6298 ARTEHIS – Université de Bourgogne

 6, bd Gabriel
F-21000 Dijon
sapin.christian@wanadoo.fr

nuage de mots Sapin

Archéologue et  historien de l’art, directeur de recherche émérite au CNRS, ancien également directeur du Centre d’Études médiévales d’Auxerre, Christian Sapin a été chargé de cours aux universités de Bourgogne  et  de Liège (Belgique).

Responsable de nombreux chantiers d’études archéologiques  en France (Le groupe épiscopal d’Autun, L’ancienne église Saint-Clément de Mâcon,  L’ancienne abbaye Saint-Germain d’Auxerre, Notre-Dame sous Terre du Mont-Saint-Michel, La crypte de  Saint-Quentin (Aisne),  l’abbaye de Cluny, le cloitre de Vézelay . et en Belgique (l’ancienne abbaye de Brogne)), il est auteur ou éditeur de publications sur la Bourgogne monumentale, telle  La Bourgogne romane,  la cathédrale Saint-Étienne d’Auxerre, ou sur l’architecture, la liturgie et le décor des édifices religieux au haut Moyen Âge en France et en Europe avec des thèmes spécifiques comme l’architecture des rotondes, les avant-nefs et espaces d’accueil dans l’église, Les cryptes en France,  les Stucs et décors IVe-XIIe s.  ou  l’archéologie du vitrail.

Ses publications 

Matériauthèque et archéologie du bâti en Bourgogne : quels enjeux pour l’histoire de la construction ?(©CulturaEuropa,sept.2017).



Dans la perspective d’un aménagement, débutait en 1983 une étude archéologique centrée en grande partie sur l’emplacement de l’ancien cloître canonial de Saint-Nazaire d’Autun, mentionné dans les documents dès le IXe siècle, étude prenant en compte tant l’enfoui que les élévations remarquablement conservées.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Les recherches centrées sur l’ancien groupe épiscopal et canonial d’Autun ont débuté en 1983 pour s’achever en 2004. Elles avaient pour motivation les interrogations des chercheurs sur la fonction et les origines de l’ancienne cour du cloitre, avant que n’apparaisse possible un projet de déploiement du Musée Rolin sur ce site.
Retour haut de page
Aller au contenu principal