Auteur : Nelly Labère

Université Bordeaux Montaigne,
UFR Humanités, Département de Lettres,
Domaine universitaire, F-33607 Pessac cedex
nelly.labere@u-bordeaux-montaigne.fr
0000-0001-6732-2918

nuage de mots Labère

Enseignante et chercheuse à l’Université Bordeaux Montaigne, Nelly Labère est normalienne, agrégée de lettres, docteur de l’Université Paris IV Sorbonne et habilitée à diriger des recherches sur le Moyen Âge. Ses recherches interdisciplinaires et internationales portent sur le Moyen Âge et sur le contemporain qu’elle interroge dans un regard croisé. Première femme titulaire d’une chaire fondamentale junior de littérature médiévale à l’Institut Universitaire de France, Nelly Labère s’intéresse en particulier à l’innovation historique et aux changements de paradigme. Elle a écrit ou dirigé de nombreux ouvrages (une vingtaine) primés à l’international et traduits en langue étrangère (japonais, coréen). Elle est intervenue dans de nombreuses universités internationales : Université Columbia (USA), Maison Française d’Oxford (Grande Bretagne), Faculté d’Architecture de Brasilia (Brésil), Université McGill (Canada), Université de Sendai (Japon), etc. Elle a co-dirigé, avec le concours du Thomas Jefferson Fund de la FACE Foundation, le projet de recherche international « Politiques de l’obscène : l’obscénité et ses médiations, de Gutenberg au numérique ».



Bibliographie

  • Peter Frei et Nelly Labère (dir.), The Politics of Obscenity in the Age of the Gutenberg Revolution, New-York, Routledge, 2021.
  • Nelly Labère et Luca Pierdominici (dir.), « A tant m’en vois ». Figures du départ au Moyen Âge, Fano, Aras Edizioni, 2020.
  • Nelly Labère, Gastrono(r)mie. Naissance de la littérature gastronomique, Paris, Champion, 2021.
  • Nelly Labère, La langue ne rougit pas, Fano, Aras Edizioni, 2019.
  • Nelly Labère (trad.), Quinze Joies du Mariage, Paris, Gallimard, 2016.
  • Nelly Labère (dir.), Obscène Moyen Âge ?, Paris, Champion, 2015.
  • Nelly Labère, Poétique d’Audiberti. Le Moyen Âge à l’œuvre, Paris, Garnier, 2015.
  • Nelly Labère (éd.), Jacques Audiberti, Quoat-Quoat, Paris, Gallimard, 2014.
  • Nelly Labère (éd.), Texte & contre-texte pour la période pré-moderne, Bordeaux, Ausonius, 2013.
  • Nelly Labère et Bénédicte Sère, Les 100 mots du Moyen Âge, Paris, PUF, 2010.
  • Nelly Labère (trad. et éd.), Nouvelles du Moyen Âge, Paris, Gallimard, 2010.
  • Être à table au Moyen Âge, Madrid, Casa de Velázquez, 2010. https://journals.openedition.org/e-spania/20196
  • Nelly Labère, « Défricher le jeune plant ». Étude du genre de la nouvelle au Moyen Âge, Paris, Champion, 2006.



Hyperliens utiles

https://www.liberation.fr/livres/2015/07/01/l-obsceneetait_1341176/

https://www.liberation.fr/livres/2020/01/03/vient-de-paraitre_1771611/

https://theconversation.com/obscenite-a-quand-le-moyen-age-aux-etats-unis-59042

https://www.lemonde.fr/livres/article/2010/09/30/les-100-mots-du-moyen-age_1418101_3260.html

https://poliobs.hypotheses.org/files/2018/09/OM-Introduction-LABERE.pdf

https://www.rts.ch/audio-podcast/2015/audio/nelly-labere-et-la-definition-de-l-obscenite-25700523.html

Circulez, il n’y a rien à voir ! En tout cas plus sur Facebook où l’Origine du monde de Courbet a fait l’objet d’une censure et même d’une plainte. Pourtant le tableau voit passer plus de 3 millions de regards curieux par an. Loin d’être anecdotique, l’épisode invite à remettre la question de l’obscène au centre du débat à l’heure où les nouvelles technologies rebattent les cartes de la censure ou du voyeurisme, redéfinissant de nouveaux codes et de nouveaux usages.
Bibliographie et conseils pour en savoir plus
Loin du « livre blanc » qui rayonne sur la place publique, du « livre rouge » qui est classé confidentiel, du « livre noir » qui dénonce les exactions, du « livre bleu » qui compile les statistiques, la littérature grise est une production dont la cartographie échappe à la catégorisation par son caractère polymorphe, sa prolifération, sa mesure qualitative et la variabilité de ses supports.
Retour haut de page
Aller au contenu principal