Auteur : Nicole Ebinger

Landesamt für Denkmalpflege
im Regierungspräsidium Stuttgart
Referat 84.1, Zentrale Dienste und Denkmalforschung
Archäologische Restaurierung
Berlinerstr. 12
D-73728 Esslingen am Neckar
nicole.ebinger@rps.bwl.de
+49 711 904 45131

nuage de mots Ebinger

Nicole Ebinger termine ses études à l’Académie des Arts de Stuttgart (Staatlichen Akademie der Bildenden Künste) en 2004 auprès de Prof. Dr. rer. nat. Gerhard Eggert. Diplômée en 2005 en restauration et conservation, elle est désormais responsable du département de conservation-restauration du mobilier archéologique du service de protection des monuments historiques du Bad-Wurtemberg (Landesamt für Denkmalpflege). Elle mène de 2012 à 2013 la restauration de la figure d’homme-lion de Hohlenstein-Stadel, objet exceptionnel de la période glaciaire. Elle publie en 2018 avec Prof. Dr. Dirk Krausse le livre „Das Geheimnis der Keltenfürstin“ sur la exceptionelle sépulture princière de Bettelbühl et dirige l’exposition du même nom. Elle coordonne plusieurs projets de recherches interdisciplinaires. Sa spécialité est l’analyse de contextes archéologiques par tomographie axiale calculée par ordinateur. Elle travaille actuellement à une thèse de doctorat sur la tombe princière de la Heuneburg à l’Académie des Arts.

Courte bibliographie 

  • Krausse / N. Ebinger-Rist: „Achtzig Tonnen Keltengrab“: Entdeckung und Bergung des frühkeltischen Prunkgrabes aus dem Umfeld der Heuneburg, Archäologische Ausgrabungen in Baden-Württemberg 2010, 104-109.
  • Krausse / N. Ebinger-Rist: Neues von der „Keltenfürstin“ von Herbertingen. Archäologischen Ausgrabungen Baden-Württemberg 2011, 113-118.
  • Krausse / N. Ebinger-Rist: Dem Keltenblock auf den Grund gegangen: Fortsetzung der Laborgrabung des Fürstinnengrabs von der Heuneburg. Archäologische Ausgrabungen Baden-Württemberg 2012, 122-127.
  • Krausse / N. Ebinger-Rist: Fremde Reiterin? Exotische Beigaben aus dem Fürstinnengrab bei der Heuneburg. Archäologische Ausgrabungen Baden-Württemberg 2013, 115-119.
  • Krausse / N. Ebinger-Rist: Überraschungen im Keltenblock. Neue Funde aus dem hallstattzeitlichen Fürstinnengrab von der Heuneburg, Archäologische Ausgrabungen Baden-Württemberg 2014, 148-151.
  • Krausse / N. Ebinger-Rist / S. Million / A. Billamboz / J. Wahl / E. Stephan: The „Keltenblock project“: discovery and excavation of a rich Hallstatt grave at the Heuneburg, Germany. Antiquity 91 No. 355, 2017, 108-123.
  • Krausse / N. Ebinger-Rist: Monumente für die Ewigkeit: Prunkgräber der Elite. Archäologie in Deutschland H. 1, 2017, 32-35.
  • Krausse, D. et Ebinger-Rist, N. (2018) : Das Geheimnis der Keltenfürstin. Der sensationelle Fund von der Heuneburg, Darmstadt.
  • Krausse, D. / Hansen, L. / Tarpini, R. / Ebinger-Rist, N.: Heuneburg dei Celti è l’antica Pyrene sul Danubio? Archeologia Viva 187, 2018, 46-58
  • Krausse, D. / Hansen, L. / Ebinger-Rist, N. / Tarpini, R. (2019a): “Mehr als nur Lehmziegel : Beobachtungen zu den Südkontakten der Heuneburg während der ersten Hälfte des 6. Jahrhunderts v. Chr.“, in : Baitinger & Schönfelder, éd. 2019, 249-264.


Keltenblock 2.0.

Accès au livre Vix et le phénomène princier
Le site de la Heuneburg sur le cours supérieur du Danube est l’un des sites les mieux étudiés de l’âge du Fer européen. Depuis la fin du XIXe siècle, les recherches se sont concentrées sur les riches sépultures hallstattiennes environnantes, tandis que les fouilles modernes se sont poursuivies à partir 1950 sur l’habitat presque sans interruption. Malgré cette longue tradition de recherches, les fouilles et les prospections livrent toujours de nouvelles surprises. Les prospections pédestres des deux dernières décennies, avec leurs résultats exceptionnels, ont ainsi changé radicalement l’image traditionnelle des centres de pouvoir du premier âge du Fer. Le recours aux techniques modernes comme la dendrochronologie, les analyses isotopiques, les prospections géophysiques, l’imagerie LIDAR, la documentation numérique, la modélisation 3D ou même l’utilisation de drones, permettent désormais une approche nouvelle et livrent de nouveaux résultats. Le présent article se concentre sur ces nouveaux témoignages que l’on peut regrouper en six points : les dernières recherches sur la ville basse attestant notamment de la présence d’un système de défense monumental au Hallstatt final, la fouille exceptionnelle sur la terrasse orientale ayant livré de nombreux restes humains, la découverte d’un habitat étendu organisé en quartiers sur près de 100 ha aux abords directs de la Heuneburg, le prélèvement en bloc de l’une des sépulture tumulaire de la nécropole de Bettelbühl, la découverte sur le plateau d’un atelier d’orfèvre en lien avec cette même sépulture et enfin les dernières recherches sur les sites de hauteur fortifiés et sur l’habitat rural aux alentours de la Heuneburg.
Retour haut de page
Aller au contenu principal