David L. Balch, “The Suffering of Isis/Io and Paul’s Portrait of Christ Crucified (Gal. 3:1): Frescoes in Pompeian and Roman Houses and in the Temple of Isis in Pompeii”, The Journal of Religion, 83.1, 2003, 24-55.

par

Pour D. B., la décoration des demeures privées, au Ier siècle p.C., ou celle de sanctuaires comme celui d’Isis à Pompéi offrait un certain nombre d’objets d’art (tableaux, statues ou autres) pouvant permettre aux interlocuteurs de Paul de mieux saisir le contenu de son message lorsqu’il prêchait ou tenait une discussion avec eux, notamment au sujet de la passion de Jésus. Il pouvait en aller ainsi, selon lui, des représentations nombreuses d’Io/Isis et des souffrances qu’elles endurèrent.

Bricault, Laurent (2008) : “David L. Balch, ‘The Suffering of Isis/Io and Paul’s Portrait of Christ Crucified (Gal. 3:1): Frescoes in Pompeian and Roman Houses and in the Temple of Isis in Pompeii’, The Journal of Religion, 83.1, 2003, 24-55”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/balch-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour en haut
Aller au contenu principal