Maurizio Buora & Werner Jobst (éds), Catalogue de l’exposition Roma sul Danubio. Da Aquileia a Carnuntum lungo la via dell’ambra, Udine octobre 2002-mars 2003, Udine, 2002.

par

De nombreux isiaca, dont plusieurs documents inédits ont été présentés lors de cette exposition. On remarque, hors catalogue (p. 193), une belle photographie en couleurs de l’autel trouvé en 1930 dans la vigne Ritter à Aquilée portant la dédicace du hiérogrammate Harnouphis à une déesse épiphane que l’on s’accorde à identifier à Isis (SIRIS 613 = RICIS 515/0115). Dans le catalogue proprement dit, sont présentés 7 monuments intéressant les cultes isiaques.

Un petit pendentif en argent, inédit (n° Vf.1 p. 279), de Carnuntum (Museum Carnuntinum n° inv. H 57) représente, d’une manière assez grossière, Isis et Harpocrate debout de face. Les deux divinités sont toutefois aisément identifiables, Isis, à gauche, étant coiffée du basileion et Harpocrate, à droite, portant son index droit à la bouche1.

Une gemme en cornaline rouge (n° Vf.2 p. 279) représente Isis Pelagia, Sarapis et Tychè debout à dr. sur le pont d’un navire, un thème que l’on retrouve dans la numismatique. La pierre, conservée aux Musei Civici d’Udine, n° inv. 1277/271, est datée de la seconde moitié du IIe voire du IIIe siècle p.C.2.

Une anse de lampe provenant d’Aquilée (n° Vf.3 p. 279-280, ph. p. 280 ; h. 11,2 cm) est ornée d’un superbe buste d’Isis émergeant d’une fleur de lotus ; la déesse est coiffée du basileion et présente le nœud isiaque sur sa poitrine.

Le document, conservé au Museo Archeologico Nazionale d’Aquilée, sans n° d’inventaire, est daté de la fin du Ier ou du début du IIe siècle p.C. le n° Vf.4 (p. 280) est un petit autel en marbre brisé en deux horizontalement en son milieu et portant une dédicace à Isis Augusta. La partie supérieure fut trouvée sur le site du temple d’Isis à Aquilée, près du Monastero, en 1862, et la partie inférieure au même endroit à une date inconnue (SIRIS 603 pour la seule partie supérieure ; RICIS 515/0105 pour l’inscription complète). La pierre, datée des IIe-IIIe siècles p.C., est conservée au Musée d’Aquilée, n° inv. 127.

Un autre autel, inédit et anépigraphe, en calcaire (n° Vf.5 p. 280-281 ; h. 62 cm), est orné sur le côté droit d’une patère, et sur le côté gauche d’un sistre. Il est daté du IIe siècle p.C. et conservé au Musée d’Aquilée, n° inv. 3983.

Une belle tête en marbre blanc d’Italie (h. 23 cm) représenterait Cléopâtre-Séléné assimilée à Isis (n° Vf.6 p. 281 et ph. couleurs p. 185). Datée de la fin du Ier siècle a.C., elle est conservée au Kunsthistorisches Museum de Vienne, n° inv. I 6524.

Enfin, un grand buste de Sarapis (h. 36,5 cm), en marbre blanc, supposé avoir été découvert à Aquilée, est conservé aux Civici Musei d’Udine, n° inv 6. Ce monument (n° Vh 11, p. 283), inédit, est daté des IIe-IIIe siècles p.C.



noeud d'isis pour séparateur


  1. Plusieurs documents analogues sont étudiés par L. Bricault & R. Veymiers, “Figurines en argent du limes danubien à l’effigie d’Isis et d’Harpocrate”, dans H. Györy (éd.), Aegyptus et Pannonia III, Budapest, 2006, 99-112.
  2. A. M. Napolitano, “Gemme del Museo di Udini di probabile provenienza aquileiese”, AN, X‑X I, 1950, n° 1277, fig. 19 ; G. Copulutti, Römische Gemmen aus Aquileia. Gemme romane da Aquileia, Trieste, 1996, 63, n° 45.
  3. Sur les cultes isiaques à Aquilée, M. Verzár-Brass, “Il culto di Iside a Verona e ad Aquileia”, dans G. Sena Chiesa & E. A. Arslan (éds), Optima via, Atti del convegno internazionale di studi “Postumia. Storia e archeologia di una grande strada romana alle radici dell’Europa”, Cremona, 13-15 giugno 1996, Crémone, 1998, 207-219 ; A. Giovannini, “Riflessioni sui culti di salvezza ad Aquileia: la presenza di Iside”, 299, n.78 précisément pour ce document.
  4. J. J. Herrmann, “Demeter-Isis or the Egyptian Demeter? A Graeco-Roman Sculpture from an Egyptian Workshop in Boston”, JDAI, 114, 1999, 68, fig. 3e, p. 113 cat. n° 3 ; A. Giovannini, o. c. n. précédente, p. 293-294, fig. 3.
Bricault, Laurent (2008) : “Maurizio Buora & Werner Jobst (éds), Catalogue de l’exposition Roma sul Danubio. Da Aquileia a Carnuntum lungo la via dell’ambra, Udine octobre 2002-mars 2003, Udine, 2002”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/buora-jobst-2002/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal