UN@ est une plateforme d'édition de livres numériques pour les presses universitaires de Nouvelle-Aquitaine

Étiquette : en ligne

Visuel de la page du Workshop Nemesis Strasbourg
Dans le cadre de leurs recherches menées sur les territoires et sociétés européennes à l’âge du Fer, de l’Atlantique à la Mer noire, les membres du réseau Nemesis ont débattu du sujet suivant : Quelle stratégie numérique pour les recherches en Protohistoire en Europe ?
La sphère des symboles protohistoriques est aussi complexe que celle du matériel, mais bien plus difficile à appréhender par l’archéologie. De l’Atlantique à la Mer Noire, on observe de nombreux traits communs au sein des communautés de l’âge du Fer.
Le vêtement était jusqu’ici un objet principalement étudié par l’archéologie et par l’histoire culturelle, comme symbole d’une identité sociale, ethnique ou de genre.
Les références à l’Antiquité grecque et romaine se font très présentes dans la création des artistes plasticiens. Il s’agit d’un phénomène de reprise qui n’est pas seulement européen, comme pourrait a priori le laisser penser une longue tradition culturelle.
Cet ouvrage a été publié en 2013 dans la collection Mémoires des éditions Ausonius : son succès fut immédiat et les 800 exemplaires produits furent vendus. 9 ans plus tard, les éditeurs scientifiques ainsi qu’Olivier Buchsenschutz lui-même ont souhaité offrir à un lectorat renouvelé ces textes clés dans une version numérique, enrichie et ouverte.
Les spectacles de l’Empire romain (compétitions athlétiques, jeux scéniques, combats de gladiateurs et jeux du cirque) rassemblaient généralement des foules hétéroclites comprenant entre autres des magistrats, sénateurs, chevaliers, plébéiens, esclaves, femmes, enfants…
Cet ouvrage rassemble des travaux menés de 2019 à 2020 en lien avec un projet de recherche du Centre d’études franco-russes du CNRS sur les noms des variantes de langue minoritaire.
Depuis le Plio-Pléistocène et jusqu’aux temps actuels, l’Homme s’est déplacé sur des territoires de plus en plus vastes et a amené avec lui ses biens, ses savoirs et ses croyances. Il a complexifié ses liens sociaux et exploité son environnement naturel et culturel.
La réélection du président bélarusse Alexandre Loukachenko pour un sixième mandat en août 2020 a provoqué une profonde crise politique dans le pays et une forte mobilisation post-électorale pendant plusieurs mois.
Ce livre met en évidence le profond changement que subit la nature de la géographie entre le XVIIIe siècle tardif et le milieu du XXe. Ceux qui se qualifient de géographes dans les années 1760 se consacrent presqu’exclusivement à la manière de décrire le monde et à ses fondements intellectuels.
Publication hybride entre synthèse scientifique et catalogue d’exposition, Traversée témoigne d’une expérience de rencontre entre science et art contemporain autour d’une source de l’histoire, l’inscription ancienne, et sa discipline, l’épigraphie.
En Europe tempérée, les premières villes apparaissent plus tardivement que dans le monde méditerranéen. Elles se développent dans des contextes différents sur les plans économiques et politiques et selon des dynamiques qui leur sont propres. On a longtemps pensé que les oppida, habitats fortifiés de hauteur, qui émergent à la fin du IIe s. a.C. représentaient les premières villes du domaine celtique (plus précisément laténien).
Retour en haut
Aller au contenu principal