Costanza Gialanella, Nova antiqua phlegraea, Bacoli, Casina Vanvitelliana del Fusano, 24 juil.-31 oct. 2000.

par

Parmi les nouveautés archéologiques découvertes dans les champs phlégréens et exposées à Bacoli en 2000, on retrouve (p. 89-90) plusieurs aegyptiaca qui pourraient provenir, selon Paolo Caputo, d’un Iseum situé à Cumes1. P. 90 sont données les photographies d’un naophore en basalte2, d’un sphinx en granit et d’une Isis (ou plutôt une reine lagide en Isis ?) en basalte.



noeud d'isis pour séparateur


  1. “Aegyptiaca Cumana. New Evidence for the Isis Cult in Campania: the Site”, dans C. J. Eyre (éd.), Proceedings of the Seventh International Congress of Egyptologists. Cambridge 3-9 September 1995, OLA, 82, Louvain, 1998, 245-254. Pour une critique non convaincante de cette thèse, M. Gigante, “Un Iseo a Cuma ?”, MDAI(R), 102, 1995, 317-319.
  2. Sur la présence de statues naophores en contexte isiaque, M. Malaise, “Statues égyptiennes naophores et cultes isiaques”, BESG, 26, 2005, 63-80.
Bricault, Laurent (2008) : “Costanza Gialanella, Nova antiqua phlegraea, Bacoli, Casina Vanvitelliana del Fusano, 24 juil.-31 oct. 2000”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/gialanella-2000/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal