Martin Henig & Arthur MacGregor, Catalogue of the Engraved Gems and Finger-Rings in the Ashmolean Museum. II. Roman, BAR Int. Ser. 1332, Studies in Gems and Jewellery, III, Oxford, 2004.

par

Dans la très riche collection de glyptique de l’Ashmolean Museum, de nombreuses pierres d’époque romaine présentent des types isiaques1. Certaines sont déjà connues, comme la n° 1.91 (p. 39), avec Sarapis trônant dans un temple distyle à podium et fronton triangulaire orné d’un disque solaire, un Dioscure se tenant debout de chaque côté du dieu.

D’autres sont inédites. Trois représentent Harpocrate debout, nu et tenant la cornucopia (n° 1.45-47 p. 35 ; la première et la troisième sont enchâssées dans des bagues), datées respectivement de la fin du Ier siècle, du Ier siècle et du début du IIIe siècle. Une montre le buste de Sarapis panthée, radié et paré des cornes de bélier, tandis qu’un trident avec un serpent est placé face à lui (n° 1.59 p. 36). Trois figurent le buste du dieu (n° 1.103-105 p. 40) et sont datées du IIe siècle. Une autre, de la fin du IIe siècle, est avec Sarapis debout (et non trônant comme indiqué), tenant le sceptre (n° 1.106 p. 40). Le buste d’Isis, coiffée du basileion, apparaît dans une scène originale, face à un Canope couronné de l’atef, un pschent (et non un atef comme indiqué) avec uræus étant figuré entre les deux ; l’ensemble livrait ainsi une image de la triade Osiris-Horus-Isis, non identifiée par les auteurs.

Cette composition est gravée au plat d’un pendant en cornaline présentant à la face supérieure un visage négroïde masculin (n° 2.47 p. 46) et elle daterait du IIe siècle. Une cornaline de même époque figure Isis tenant sistre, cornucopia et gouvernail (n° 2.48 p. 46). Particulièrement intéressant est le motif du n° 11.33 p. 107, qui montre un basileion et un lituus posés sur un navire avec un gouvernail, une gravure sur verre qui peut dater du Ier siècle a.C. et renvoie aux prérogatives maritimes d’Isis. Une dernière intaille, de la même période, gravée au plat d’un scarabée en sardoine, présente un basileion posé sur des boutons de lotus (n° 11.35 p. 107).



noeud d'isis pour séparateur


  1. Pour les pierres de la période hellénistique, J. Boardman & M.-L. Vollenweider, Catalogue of the Engraved Gems and Finger Rings in the Ashmolean Museum, I. Greek and Etruscan, Oxford, 1978.
Bricault, Laurent (2008) : “Martin Henig & Arthur MacGregor, Catalogue of the Engraved Gems and Finger-Rings in the Ashmolean Museum. II. Roman, BAR International Series, 1332, Studies in Gems and Jewellery, III, Oxford, 2004”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/henig-macgregor-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal