Danai-Christina Naoum, “The ‘Hellenisation’ of Isis among the Greek Deities”, dans D.-C. Naoum, G. Muskett & M. Georgiadis, Cult and Death, Proceedings of the Third Annual Meeting of Postgraduate Researchers, The University of Liverpool, May 2002, Liverpool Interdisciplinary Symposium in Antiquity 2002, BAR Int. Ser. 1282, Oxford, 2004, 41-44.

par

Ce bref et fort général article est le point de départ du PhD de l’auteur. Elle cherche à expliquer l’hellénisation d’Isis, favorisée par l’internationalisme hellénistique : les interactions favorisent les syncrétismes. Le culte d’Isis se développe à l’époque des Ptolémées, avec des mystères qui constituent un exemple de mystères non grecs. Délos est alors un centre religieux majeur.

Isis correspond mieux aux attentes des Grecs que Sarapis, que ce soit à Délos ou à Athènes ; elle est assimilée aux déesses grecques, et peut être honorée sous le nom de Déméter, Artémis, ou Aphrodite, ce qui explique la présence de statues d’Isis-Déméter ou d’Isis-Artémis. L’auteur termine en posant le problème des sacrifices aux dieux, différents dans le monde grec où l’on sacrifie de la viande aux dieux.

Podvin, Jean-Louis (2008) : “Danai-Christina Naoum, ‘The ‘Hellenisation’ of Isis among the Greek Deities’, dans D.-C. Naoum, G. Muskett & M. Georgiadis, Cult and Death, Proceedings of the Third Annual Meeting of Postgraduate Researchers, The University of Liverpool, May 2002, Liverpool Interdisciplinary Symposium in Antiquity 2002, British Archaeological Reports BAR International Series, 1282, Oxford, 2004, 41-44”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/naoum-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal