Sabino Perea Yébenes & Santiago Montero, “La misteriosa inscripción hispana a Zeus, Serapis y Iao: su relación con la magia y con la teología oracular del Apolo de Klaros”, dans G. Paci (éd.), ῟Επιγραφαί. Miscellanea epigrafica in onore di Lidio Gasperrini II, ICHNIA, 5, Rome, 2000, 711-736.

par

Long commentaire sur la plaque rectangulaire en calcaire blanc représentant un temple surmonté d’un fronton triangulaire entouré de deux disques solaires (?) trouvée en 1876 à Quintanilla de Somoza (près d’Astorga) (RICIS 603/0901) et aujourd’hui conservée au Museo Arqueológico de San Marcos, León n° inv. 3148.

Le texte de cette acclamation s’adresserait, selon les auteurs, à une trinité hénothéiste composée de Zeus, Sérapis et Iaô. Les compléments proposés ne nous paraissent guère convaincants, et nous préférons retrouver ici une combinaison syncrétique de basse époque à caractère magique où Zeus, Sérapis et Iaô ne font qu’un seul. La main ouverte qui apparaît au centre de la cella doit revêtir un sens apotropaïque1.



noeud d'isis pour séparateur


  1. Sur ce texte, on verra N. Vlassa, “Pietre gravate magice”, AMN, 18, 1981, 121-122 ; M. A. Rabanal Alonso, Fuentes literarias y epigráficas de León en la Antigüedad I, León, 1982, n° 1, 41-42 ; M. P. De Hoz, “Henoteísmo y magia en una inscripción de Hispania”, ZPE, 118, 1997, 227-230.
Bricault, Laurent (2008) : “Sabino Perea Yébenes & Santiago Montero, ‘La misteriosa inscripción hispana a Zeus, Serapis y Iao: su relación con la magia y con la teología oracular del Apolo de Klaros’, dans G. Paci (éd.), ῟Επιγραφαί. Miscellanea epigrafica in onore di Lidio Gasperrini II, ICHNIA, 5, Rome, 2000, 711-736”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/perea-montero-2000/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal