Barbara Rossi, I mitrei della Britannia romana nelle testimonianze architettoniche, scultoree ed epigrafiche, BAR Int. Ser. 1253, Londres, 2004.

par

Dans cette étude portant sur les cinq Mithraea mis au jour en Bretagne romaine, B. R. présente de façon détaillée (p. 38-39 et pl. CI-CIII) la belle tête de Sarapis en marbre découverte dans une cachette du Mithraeum de Londres (Walbrook), aujourd’hui conservée au Museum of London. Elle serait à dater de la seconde moitié du IIsiècle p.C. L’auteur rappelle ensuite que d’autres représentations de Sarapis ont été retrouvées à l’intérieur de sanctuaires dévolus au culte mithriaque (Santa Prisca à Rome, Doura Europos, Mérida)1.



noeud d'isis pour séparateur


  1. Sur les cultes isiaques en Bretagne, R. Rubio, “El culto de Isis y Serapis en Britania”, dans R. Rubio (éd.), Isis. Nuevas perspectivas. Homenaje al Prof. Alvarez de Miranda. Coloquio, Madrid 30-31 Mayo 1988, ARYS 4, Madrid, 1996, 35-46.
Bricault, Laurent (2008) : “Barbara Rossi, I mitrei della Britannia romana nelle testimonianze architettoniche, scultoree ed epigrafiche, BAR International Series 1253, Londres, 2004”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/rossi-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal