Frank Rumscheid, “Inschriften aus Milas in Museum Bodrum”, EA, 37, 2004, 43-61.

par

Une stèle funéraire conservée au musée de Bodrum et provenant de Milas (l’ancienne Mylasa) présente en bas-relief le buste nu et musclé d’un jeune garçon chevelu et portant une mèche de cheveux derrière l’oreille droite (n° 1 p. 43-47). F. R. songe à identifier cette touffe à l’“Horuslocke” et, de ce fait, à en faire un isiaque. Il s’agit plus probablement d’un athlète porteur du cirrus1.



noeud d'isis pour séparateur


  1. S. Boucher, “Problèmes de l’influence alexandrine sur les bronzes d’époque romaine”, Latomus, XXX II, 1973, 804‑805, n. 48.
Bricault, Laurent (2008) : “Frank Rumscheid, ‘Inschriften aus Milas in Museum Bodrum’, EA, 37, 2004, 43-61”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/rumscheid-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal