Eugenia Salza Prina Ricotti, “I giardini delle tombe et quello della tomba di Antinoo”, RPAR, 76, 2003-2004, 231-261.

par

Après une présentation générale sur l’archéologie des jardins des tombes romaines, l’auteur propose, à partir des fouilles récentes au Sud des Cento Camerelle, une reconstitution des jardins de la “tombe d’Antinoüs” dans la Villa Adriana. Devant l’exèdre à abside, autour de deux temples affrontés, on identifie des bassins, des fosses où auraient été implantés des arbres et des bosquets, des canaux d’irrigation et un nymphée sur un des petits côtés de l’ensemble cultuel. Ce complexe aurait subsisté jusqu’à la fin de l’Empire romain. Les Pères Jésuites y ont planté une vigne, par la suite.

Budischovsky, Marie-Christine (2008) : “Eugenia Salza Prina Ricotti, ‘I giardini delle tombe et quello della tomba di Antinoo’, RPAR, 76, 2003-2004, 231-261”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/salza-2003-2004/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal