Christopher Steimle, “Neue Erkenntnisse zum Heiligtum der Ägyptischen Götter in Thessaloniki. Ein unveröffentliches Tagebuch des Archäologen Hans von Schoenebeck”, AEMΘ, 16, 2002 [2004], 291-304.

par

Un autel rond en marbre blanc, brisé en trois morceaux, mis au jour dans l’enceinte du sanctuaire isiaque de Thessalonique, porte deux inscriptions. L’une (RICIS 113/0522) est une dédicace datée de 35 a.C. L’autre, datable du IIe siècle p.C., indique que l’autel fut remployé à cette époque comme base d’une statue d’Isis Orgia (RICIS 113/0552). Le journal inédit de l’archéologue allemand H. v. Schoenebeck, retrouvé par C. S., précise que cet autel devenu base fut découvert dans la cella du temple dit “à abside” situé dans l’enceinte du sanctuaire. Isis, patronne des mystères, en fut certainement l’occupante principale.

Bricault, Laurent (2008) : “Christopher Steimle, ‘Neue Erkenntnisse zum Heiligtum der Ägyptischen Götter in Thessaloniki. Ein unveröffentliches Tagebuch des Archäologen Hans von Schoenebeck’, AEMΘ, 16, 2002 [2004], 291-304”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/steimle-2002/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal