Auteur : Pauline Corfmat

Jusqu’à une période assez récente, le discours scientifique autour du phénomène d’urbanisation en Europe celtique s’appuyait principalement sur les oppida, grandes agglomérations fortifiées aux fonctions multiples (centres commerciaux, artisanaux, religieux). L’intérêt pour les oppida s’insère dans une tradition historique basée sur les fouilles de grands sites fortifiés de la période laténienne, comme Bibracte, Gergovie, Manching ou Titelberg.
Retour haut de page
Aller au contenu principal