Iphigénia Dékoulakou, “Λύχνος με παράσταση Σάραπι και ῟Ισιδας από το ιερό των Αιγυπτίων θεών στον Μαραθώνα”, dans ΜΟΥΣΕΙΟ ΜΠΕΝΑΚΗ, Athènes, 2003, 213-221.

par

Plus de 70 lampes à type isiaque ont été découvertes dans l’une des pièces de ce qui pourrait être un sanctuaire des dieux égyptiens situé au sud de la plaine de Marathon, dont la fouille a débuté en 2001. Elles portent pour la plupart le motif d’Isis et de Sarapis en bustes affrontés (fig. 1-2 p. 214).

À l’inverse des lampes d’Afrique du Nord étudiées par V. Tran tam Tinh, c’est le buste d’Isis tourné vers la gauche qui est figuré à droite, tandis que le buste de Sarapis, vu également de profil, est à gauche et tourné vers la droite1. Entre les deux apparaît une étoile à l’intérieur d’un croissant de lune, évocation des caractères solaire et lunaire des deux divinités2.



noeud d'isis pour séparateur


  1. V. Tran tam Tinh, “Isis et Sérapis se regardant”, RA, 1970/I, 55‑80.
  2. Comparer une intaille publiée par S. Reinach, Pierres gravées des collections Marlborough et d’Orléans, Paris, 1895, pl. 27.544.
Bricault, Laurent (2008) : “Iphigénia Dékoulakou, ‘Λύχνος με παράσταση Σάραπι και ῟Ισιδας από το ιερό των Αιγυπτίων θεών στον Μαραθώνα’, dans ΜΟΥΣΕΙΟ ΜΠΕΝΑΚΗ, Athènes, 2003, 213-221”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/dekoulakou-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour en haut
Aller au contenu principal