(1118) – 96. – Cahier de la fin du XVe siècle, articles (1119) à (1144). Arch. dép. de Lot-et-Garonne, G/G 17.

Ce livret de 32 pages, indiqué sur l’inventaire comme du XVIIIe siècle mais d’une écriture typique de la fin du XVe siècle, comporte la copie de quatre documents concernant les droits de l’évêque d’Agen, tant à propos des dîmes que des droits comtaux. Nous ne donnerons ici la transcription que des premiers ; lorsqu’ils correspondent à des analyses du bullaire de Valier, leurs transcriptions ont été mises en regard de celles-ci, cf. supra (876-1) et (877-1).

Il s’agit : d’une lettre de Charles de France, duc de Guyenne (1470) ; d’une bulle de Clément V (1309) confirmant sept actes (c. 1118-1281) dont quatre sur les dîmes après la paix de Paris ; d’une bulle de Grégoire IX (1234) confirmant trois actes de Richard Cœur de Lion (c. 1181-1190) sur les seuls droits comtaux et enfin d’une autre bulle de Clément V (1309) confirmant sept actes, deux portant sur la comitalia (c. 1086 et 1224) et cinq sur les dîmes (1215-1291).

Le n° 118 du Catalogue de 1790 décrit une “Liasse contenant plusieurs lettres patentes des rois d’Angleterre et des rois de France en faveur des évêques d’Agen, des comtes de Toulouse, et du duc de Guïenne portant don et confirmation des privilèges desdits évêques pour le paréage avec le roi ou son séneschal de la justice civile et criminelle de ladite ville et fauxbourgs et autres privilèges accordés auxdits évêques”. S’agissait-il encore d’originaux ? Le n° 119 évoque ensuite une “Liasse contenant des cessions et résignations faites aux évêques de plusieurs droits de dixme par différents seigneurs et autres particuliers du diocèze d’Agen, depuis 1238 jusqu’en 1371”. Cet ensemble doit correspondre à une série de parchemins originaux.

(1119) – 96-1. Lettre de Charles de France, duc de Guyenne, Tours, 22 février 1470 n. s.1

[p. 1.] Charles, filz et frere de roy de France, duc de Guïenne, conte de Xaintonge et seigneur de La Rochelle, anformera) de nos amez et feaulx conseillers et maistre‹s› des requestes de nostre hostel en la court de noz Grans Jours, au seneschal d’Agenois ou à son lieutenant, salut et dilection. De la partie de nostre amé et feal conseiller l’evesque d’Agen2 nous a esté expousé que à causab) de la dotacion et fondacion de son esveschié, il a plusieurs beaulx privileges, droiz, libertés, preeminences et prerogatives, desquelz ses predecesseurs evesques dudit eveschié ont ès temps passé joy et usé, lesquelz au moïen des guerres et divisions qui ont eu cours en ce royaume, mesmament oudit pays d’Agenoys, et aussy que son predecesseur3 à l’eure de son trespas estoit tres ancien et fort débilité de corps et d’antendementc) et, tellement que ouparavant il avoit esté bien l’espace de quatre ans sans guerres bouger de chambre et come reduict en l’estat d’enfance pour son tres ancien aaige, il a est troblé et empesché en plusieurs de ses dits droiz et devoirs qui es en la totalad) destruc‹t›ion de la fondacion de son eglise et en son tres grant, grief, prejudice et dommaige si plus pourroit estre, se par nous ne luy estoir faite et donnée provision. Pourquoy nous, [p. 2] ces choses considerées, vous mandons et à chascun de vouz qui requis en sera que, appellé nostre procureur en ladite en ladite seneschaucie d’Agen et ung de nos secretaires ou notaires, vous informés diligemment, secretement et bien de *\ de sondit eveschié et eglise/e), sur les droiz side vous de nous dudit exposés. Et, l’anfomacionf) que faicte aurés sur ce avecque votre advis et oppinion, renvoïez par devers nous ou les gens de nostre grant conseil quelque part que soyons, feablement, close et scellée, pour icelle par nous eng) les gens de nostre grant conseil veue, si estre fait et ordonné ainsi que varrezi) estre à faire et qu’il appartiendrei). Par raison de ce faire, vous donnons povoir, auctorité et mandement especial et mandons et commandons à tous nos justiciers, officiers et sugects que à vous et a ung chascun de vous, en ce faisant, obeissent et entendent diligemment. Donné à Tours le XXIIe jour de fevrier l’an de grace mil CCCC soixante neuf.

a) Sic cod. pour informez. — b) Sic cod. pour cause. — c) Sic cod. pour entendement. — d) Sic cod. pour totale. — e) Insertion par signe conventionnel. — f) Sic cod. pour informacion. — g) Sic cod. pour et. — 
h) Sic cod. pour verrez. — i) Sic cod. pour appartiendra.

(1120) – 96-2. Bulle de Clément V vidimant et confirmant sept actes, Avignon, 2 juin 1309. Articles (1120) à (1128).

Protocole initial et exposé4.

Clemens episcopus, servus servorum Dei, venerabili fratri Bertrando episcopo et dilectis filiis capitulo Agennensi ‹salutem› et apostolicam benedictionem, vota vestra favore benivolo [p. 3] prosequentes infrascripta privilegia apostolica et litteras bone memorie G(eraldi) electi episcopi Burdegalensis5 et principum bonorum et plurimorum aliorum fidelium ac instrumenta plublicaa) confecta super nonnullis ‹juribus› et libertatibus que vos et vestra ecclesia obtinetis, per dilectum filium nostrum Arnaldum tituli Sancti Marcelli presbiterum cardinalem6 inspici fecimus diligenter. Et quia ea invenit omni vicio et suspicione carere, prout nobis retulit, cujus relationi in hac parte fidem plenariam adhhibem‹us›, nos licteras et instrumenta predicta approbantes et etiam eadem privilegia que continentur in eis rata et grata habemus, eaque auctoritate apostolica ex certa sciencia confirmamus et presentis scripti patrocinio communimus, supplentes omnemque omnemque defectum si quis in predictis privilegiis, licteris ac instrumentis habitus quomodolibet extitisset de apostolice plenitudine potestatis tenores vero privilegiorum et licterarum et instrumentorum predictorum ut de ipsis in posterum certitudo plenior habeatur presentibus inseri fecimus qui tales sunt :

a) Sic cod. pour publica.

(1121) – 96-2-1. Collation des églises de Borlenx et Thézac à Durand de Talamos par Clément IV, Pérouse, 4 février 1266.

Bourlens (47).

Thézac (47).

Clemens, episcopus, servus servorum Dei, dilecto filio Durando de Talamos7, Sancti Petri de Borlenx et Sancti Saturnini de Tecacoa)8, quarum [p. 4] una dependet ab alia, ecclesiarum rectori Agennensis diocesis, salutem et apostolicam benedictionem. Justis petentium desideriis dignum est nos facilem prebere consensum et vota que a racionis tramite non discordent effectu prosequente complere. Ea propter, dictob) in Domino fili, tuis justi postulacionibus grato concurrentes assensu Sancti Petri de Borlenx et Sancti Saturnini de Tecacoc) ecclesias quarum una dependet ab alia cum pertinenciis, quasque red) canonice proponis adeptum, sicut eas juste possides et quiete, tibi auctoritate apostolica confirmamus et presentis scripti patrociniise) commu‹ni›mus. Nulli ergo omnino hominum liceat hac paginam nostre confirmacionis infringere vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attemptare presumpserit indignationem ominipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum. Datum Perusii, II nonas Februarii pontificatus nostri anno primo.

a) Sic cod. pour Tezaco. — b) Sic cod. pour dilecte ? — c) Sic cod. pour Tezaco. — d) Sic cod. pour te. — e) Sic cod. pour patrocinio.

(1122) – 96-2-2. Attestation par Géraud de Malemort, archevêque de Bordeaux, que l’évêque d’Agen était en possession des dîmes dans son diocèse après la paix de Paris et de les avoir fait percevoir, Lormont, 18 septembre 1251.

Item [p. 5] G(eraldus), Dei gratia Burdegalensis archiepiscopus, universis presentes licteras inspecturis eternam in Domino Jhesu Christo salutem. Notum vobis facimus episcopum Agennensem fuisse post pacem Parisiensem9 in pocessione colligendi et percipiendi libere et plene omnes decimas sue diocesis, quod ideo testamur quia in divina vidimus et audivimus et etiam eas colligi fecimus eo tempore quo vacabat ecclesia Agennensis10. In cujus rei memoriam presentes licteras sigillo nostro fecimus communiri. Datum apud Laurem Montem, feria qua‹rta› ante festum Sancti Mathei apostolici, anno Domini Mmo CCmo quinquagesimo primo.

(1123) – 96-2-3. Idem, Lormont, 27 mars 1252.

Item : Universis Christi fidelibus, G(eraldus), Dei gratia Burdegalensis archiepiscopus, eternam in domino salutem. Noverint universi […]a) quod nos vidimus ecclesiam Agennensis esse in possessione decimarum diocesis Agennensis per annuum post pacem Parisiensem et nos eas, nomine et ad opus ipsius ecclesie, in pace et quiete colligi fecimus per clericos et laicos civitatis et diocesis Agennensis. Datum apud Lormonte, die Mercuri ante Pascha, [p. 6] anno Domini millesimo CCmo quinquagesimo secundo.

a) Un ou deux mots illisibles.

(1124) – 96-2-4. Notification par Guillaume IX, duc d’Aquitaine, au clergé et au peuple d’Agen du don que lui-même et son père ont fait à l’évêque d’Agen Simon et à son actuel successeur Audebert, de leur droit comtal et autorisant l’évêque à déplacer la monnaie à son gré, c. 1118-1127, p. 6-7.

A. Original perdu. – B. Preuves d’Argenton, Arch. dép. de Lot-et-Garonne, 91 J 3, p. 8. – a. Wolf 1962, 120, d’après B. Ph. Wolf pense que “la date de 1118 environ, proposée par Argenton, paraît probable”.

(1125) – 96-2-5. Donation par Richard, comte de Poitiers, à Bertrand, évêque d’Agen, des pugnères des moulins d’Agen et des émines (de grain), Baigne, 1181/1189, p. 7.

Édition et tableau de tradition, cf. Vincent 2009, 444 (PJ n° 2).

(1126) – 96-2-6. Cession à l’évêque d’Agen de la dîme de Saint-Caprais de Beauville par de Gasbert de Thézac, damoiseau, seigneur en partie de Beauville, et son fils Guillaume, 4 septembre 1281, p. 7-10, correspond à l’analyse (876-1).

(1127) – 96-2-7. Cession à l’évêque d’Agen de la dîme de Saint-Pierre de Méraut près Buzet par Bernard de Rovignan, chevalier, 7 mai 1240, p. 10-11, correspond à l’analyse (877-1).

(1128) – 96-2. Clauses finales et protocole final de la bulle de Clément V, Avignon, 2 juin 1309.

[p. 12] Ceterum volumus et eadem auctoritate decrevimus quod tenores hujusmodi sic inserti plenam fidem et probationem faciant tam in judicio quam extra, etiam si privilegi‹a›, lictere et instrumenta predicta originalia nullatenus apparerent nec sit ea necesse aliquatenus exhiberi. Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostre approbacionis, confirmacionis, supplectionis, voluntatis et constitutionis infringere vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attemptare presumpserit indignacionem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum. Datum Avenione, IIII nonas Junii pontificatus nostri anno quarto.

(1129) – 96-3. Lettres de Grégoire IX vidimant et confirmant trois actes de Richard Cœur de Lion, Spolète, 17 août 1234, articles (1129) à (1133).

Protocole initial et exposé.

[p. 13] Gregorius, episcopus, servus servorum Dei, venerabili fratri episcopo Agennensi11 salutem et apostolicam benedictionem. Ne tue libertas miniatur ecclesie quam christiana devotione fidelium a longis retro temporibus, actore Christo, noscitur habuisse, libenter studium nostre presomssionis impedimus,a) maxime cum universis ecclesiis hoc ex injunttob) nobis officio debeamus. Hinc est quod, cum sigilla licterarum felici{i}s recordationis Ricardi regis Anglie per quas idem comes Pictaviensi et dux Aquitanie existens ac tandem provestus in regem comitaliam et alia bona predecessoribus tuis noscitur concessisse, jam sicut eorumdem nobis exhibitio patefecit, incipiant vetustate consumi, quibus de predictis episcopi posset ecclesie grave dispendium exoriri […]c), nos super hoc misericorditer providentes de verbo ad verbum annotari presentibus tenorem earumdem jussimus licterarum, ita tamen quod super hoc nullum tibi aut [p. 14] ecclesie tue de novo intendimus invacquirid) vel prejudicum alicui generari.

a) Sic cod. pour presumptionis impedimus. — b) Sic cod. pour injuncto. — c) Trois lettres barrées. — d) Sic cod. pour invacari ?

(1130) – 96-3-1. Donation par Richard comte de Poitiers et duc d’Aquitaine des droits comtaux (comitalia) à Bertrand, évêque d’Agen, comme à ses prédécesseurs aux évêques Simon et Audebert, avec en plus la juridiction des duels, des fausses mesures et de la monnaie, notification au clergé et au peuple d’Agen, Agen, 1181/1189, p. 14-15.

Édition et tableau de tradition, cf. Vincent 2009, 446 (PJ n° 4).

Analyse dans le catalogue de 1790, n° 54 : Lettres du pape Grégoire IX en confirmation des dons faits par Richard, comte de Poitiers, fils du roi d’Angleterre, à Simon et Audebert, évêques d’Agen le XVI des kalendes de septembre, la VIIIe année de son pontificat.

(1131) – 96-3-2. Idem, notification aux bourgeois d’Agen, Agen, 1181/1189, p. 15.

Édition et tableau de tradition, cf. Vincent 2009, 445 (PJ n° 3).

(1132) – 96-3-3. Notification par Richard Ier au clergé et au peuple d’Agen, du don des pugnères et émines et de la justice de la ville à Bertrand, évêque d’Agen, Messine 26 décembre 1190, p. 15-17.

Édition et tableau de tradition, cf. Vincent 2009, 448 (PJ n° 6).

(1133) – 96-3. Spolète, protocole final des lettres de 17 août 1234, p. 17.

Datum Spoleti, XVI Kalendas Septembris Pontificatus nostri anno octavo12.

(1134) – 96-4. Bulle de Clément V vidimant et confirmant sept actes, Avignon, 2 juin 1309, articles (1134) à (1144).

Protocole initial et exposé.

[p. 17] Clemens, servus servorum Dei, venerabili fratri episcopo et dictis filiis capitulo Agennensi, salutem et apostolicam benedictionem. Vota vestra favore benivolo prosequentes infrascipta privilegia apostolica et licteras regum, principum, baronum et plurimorum aliorum fidelium ac instrumenta publicea) [p. 18] confecta super nonnullis juribus et libertati‹bu›s que vos et vestra ecclesia obtinetis per dilectum filium nostrum Arnaldum tituli Sancti Marcelli presbiterum cardinalem13 inspici fecimus diligenter. Et quia invenit ‹ea› omni vicio et suspicione carere prout nobis retulit cujus relacioni in hac parte fidem plenam adhibemus, nos privilegia, licteras, instrumenta predicta approbantes et eciam eadam privilegia que continetur in eis rata et grata habemus eaque auctoritate apostolica et certa sciencia confirmamus et presentis scripti patrocinio communimus, supplentes omnem defectum si quis in predictis privilegiis et licteris ac instrumentis habitus quomodo libet extittisset de apostolice plenitudine potestatis tenores vero privilegiorum et instrumentorum predictorum ut de ipsis in posterum certitudo plenior habeatur presentibus inseri fecimus qui tales sunt :

a) Sic cod. pour publica.

(1135) – 96-4-1. Lettres d’Innocent IV vidimant et confirmant une charte de Raymond VI, Lyon, 1245.

Protocole initial et exposé.

[p. 18] Innocentius, episcopus, servus servorum Dei venerabili fratri episcopo Agennensi, salutem et apostolicam benedictionem. Ea que in judicio [p. 19] vel concordia terminantur firma debent et illibata persistere et, ne in recidive contenssionis scrupulum futuris temporibus relabantur, apostolico convenit presidio communiri. Ex parte sin siquidem fuit tua propositum coram nobis quod orta inter bone memorie A(rnaldum), episcopum Agenensem, predecessorem tuum14, et dilectum filium nobilem virum R(aimundum), comitem Tholosanni, super temporali juridictione civitatis et suburbiorum Agenni, ac rebus aliis materia questionis, tandem bonis viris mediantibus amicabilis inter partes composicio intervenerit prout in licteris inde confectis, quarum tenorem de verbo ad verbum presentibus inseri fecimus, plenius continetur. Quam compositionem apostolico petisti m‹un›mine roborari, tuis itaque supplicacionibus inclinati compositionem ipsam, sicut sine pravitate proinde facta est et ab utraque parte sponte recepta, auctoritate apostolica confirmamus et presentis scripti patrocinio communimus. [p. 20] Tenor autem licterarum predictarum talis est :

(1136) – 96-4-1-1. Charte de Raymond VI, comte de Toulouse confirmant à Arnaud, évêque d’Agen, la moitié de justice séculière et de ses revenus sur Agen et ses faubourgs et partageant entre le comte et lui la connaissance du bris de paix, Montpellier 23 août 1224, p. 20-23.

A. Original perdu. – B. Copie d’Argenton, Arch. dép. de Lot-et-Garonne, 91 J 3, p. 16 (n° 26). Certains passages copient textuellement le premier paréage passé avec Simon de Montfort en 1217 également transcrit dans 91 J 3, p. 14-15 (n° 22).

(1137) – 96-4-1. Clauses finales et protocole final des lettres d’Innocent IV, Lyon 26 juin 1245, p. 22-23.

Nulli [p. 23] ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostre confirmacionis infringere et ausu temerario contraire. Si quis autem hoc actemptare presumserit indignacionem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum. Datum Lu‹g›duni, VI Kal. Julii pontificatus nostri anno secundo.

(1138) – 96-4-2. Confirmation par Innocent III de la possession des dîmes de son diocèse à l’évêque d’Agen, Latran, 18 février 1215, p. 23-24.

Item : Innocentius, episcopus, servus servorum Dei, venerabili fratri episcopo Agennensi15 salutem et apostolicam benedictionem. Cum a nobis petitur quod justum est et honestum, tam vigor equitatis quam ordo exigit racionis ut id per sollicitudinem officii nostri ad debitum perducatur effectum. Quapropter, venerabilis in Christo frater, tuis justis postulacionibus grate concurrentes [p. 24] assensu decimas et alias proventus quos ecclesie tue racionabiliter es adeptus, sicut ea juste possides et quiete, tibi et parte eidem ecclesie auctoritate apostolica confirmamus et presentis scripti patrocinio communimus. Nulli ergo omnino hominum liceat paginam nostre confirmacionis infringere vel ei ausu temerario contra‹i›re. Si quis autem actemptare presumserit indignacionem comnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum. Datum Laterani, XII Kalendas Marcii, pontificatus nostri anno octavo decimo.

(1139) – 96-4-3. Exemption de l’évêque d’Agen du versement de toute pension par Urbain IV, Orvieto, 28 mai 1263, p. 24-26.

(1140) – 96-4-4. Confirmation à l’évêque d’Agen des dîmes de Basenx, Puymasson, Notre-Dame d’Espiens, Saint-Seurin de Manères, Notre-Dame de …, Saint-Pierre de Marset et Laurenta, par Philippe IV, Paris 13 avril 1299 n. s.

Bazens (47).

Puymasson, l.-d., cne de Clermont-Dessous (47).

Espiens (Sainte-Marie) (47).

Saint-Médard, l.-d. cne de Clermont-Dessous (47).

Manères (Saint-Seurin), l.-d., cne de Port-Sainte-Marie (47).

Sancta Maria de Mocoriis, l.-d. non identifié.

Sanctus Petrus de Marserin, l.-d. non identifié, cnede Port-Sainte-Marie.

Laurenta, l.-d. non identifié.

[p. 26] Item Philippus, Dei gracia Francorum rex, senescallo Agennensi vel ejus locum tenenti salutem. Cum dilectus et fidelis noster episcopus Agennensis, in nostra speciali gardia existens, in nonnullis antiquis pocessionibus decimarum suarum ac quibusdamque aliis per predecessores suos et postmodum per eum licite acquisitis dubitet et presumat, ut asserit, dampnum et rapinam violenter inferri et specialiter in posessionibus decimarum parrochiarum ecclesiarum de Basenesa), de Podio Mansone, Sancte Marie d’Espierixsb), Sancti [p. 27] Medardi, ‹Sancti› Seurini de Manils16, Sancte Marie de Mocoriis17, Sancti Petri de Marceri18 et de Laurenta19 sue diocesis Agennensis, vobis mandamus quatinus sic eum in ipsis ab omni novitate non solita ac rapina specialiter violentia defensariec) curetis quod juste et predicte antique pocessionis sue et libertatis ecclesiastice vos justum inveniat defenssorem, omnemque in hiis armoremd) violenciam ac quancumque inordinatam insolentiam taliter conpescentes quod de justicia possitis merito commendari. Datum Parisius, die lune post Ramos Palmarum, anno Domini Mo CCo no‹na›gesimo VIIIo.

a) Sic cod. pour Basencs. — b) Sic cod. pour Espienxs.—  c) Sic cod. pour defensare. — d) Sic cod. pour armorum.

(1141) – 96-4-5. Confirmation à l’évêque d’Agen des dîmes de Beaumont, Puch-d’Agenais et Unet par Édouard I, Baladeulyn en Snowdon, 18 juin 1284.

Beaumont (32).

Puch-d’Agenais (47).

Unet, l.-d., cne de Tonneins (47).

[p. 27] Item Edwardus, Dei gracia rex Anglie, dominus Hibernie et dux Aquitanie dilecto et fideli suo senescallo Agenensi qui nunc est vel pro tempore fuerit, salutem. Ad instanciam venerabilis patris Johannis20, Dei gracia Agennensis [p. 28] episcopi, mandamus et districte precipimus quatinus cum ab ipso fueritis requisiti de dicimisa), incursis abjuratis vel possessis ab ecclesia que in nostre consistunt senescalia et specialiter de decimis de Boumont, de Podio Gontaldi et de Uneto21, de quibus nobis constiterit summaria cognicione premissa ipsum episcopum gaudere, quantum ad nostram juridictionem pertinet, plenarie faciatis taliter super hiis vos habentes quod ipsum episcopum ob defectum vestrum oporteat ad nos ‹alias› habere recursum. Datum apud Baladeu(clyn) in Snaudonia22, XVIIIo die Junii anno regni nostri duodecimo.

a) Sic cod. pour decimis.

(1142) – 96-4-6. Confirmation par Guillaume IX duc d’Aquitaine du don que lui-même et son père ont fait à l’évêque d’Agen Simon, de leur droit comtal et avec autorisation l’évêque à déplacer la monnaie à son gré, notifiée au clergé et au peuple d’Agen avec interdiction aux Agenais et à Jordanus de le contester, 1086/1101.

A. original perdu. – B. Preuves d’Argenton, Arch. dép. Lot-et-Garonne, 91 J 3, p. 7-8 (n° 6). – a. D’après B, “la date de 1086-1087 n’est pas déraisonnable”, cf. Wolf 1962, 119-120.

(1143) – 96-4-7. Cession à l’évêque d’Agen de toutes les dîmes qu’il possède par Armand de Faugerolles, chevalier, 30 août 1251.

[p. 30] Item : Noverint universi quod Armandus de Falguerolas, miles23, de sua plana et libera voluntate cessit et resignavit pro se et heredibus suis reverendo patri domino Willelmo, Agennensi episcopo et successoribus suis, nomine ecclesie Agennensis omnes decimas quas habebat vel tenebat in diocesi Agennensi. Et e‹ti›am eas, tactis sacrosanctis evvangeliis corporaliter abjuravit, promictens pro se et heredibus suis, per stipulacionem firmam, eidem episcopo, precipientia) pro se et successoribus suis nomine ecclesie Agennensi resignacionem, cessionem quod contra predictam abjurationem non veniet ullo modo nec inpediet vel faciet, per se vel per alium, quominus dictus episcopus et sucessores sui percipiant predictas decima plene, libere et quiete. Actum II die ab exitu Augusti. Testes sunt A(rnaldus) del Bari, W(ilhem) de [p. 31] La Guarrigua, B. Codena, A(rnaldus) de Rimant, Poncius Prageir, magister G(eraldus) de Andirans, archidiaconus Vesalmensis24, B. de Tarisac, capellanus de Bosorb25 et Aymericus des Casals, communis notarius Agenni qui hanc cartam scripsit utriusque consensu, anno Domini millesimo ducentesimo quinquagesimo primo. Regnante domino Alfonso Tholosani comite, predicto domino Willelmo26 Agennensi episcopo.

a) Sic cod. pour recipienti.

(1144) – 96-4. Bulle de Clément V, Avignon, 2 juin 1309, fin du dispositif, clauses finales, protocole final.

[p. 31] Ceterum volumus et eadem auctoritate decernimus quod tenores hujusmodi sic inserti plenam fidem et probacionem faciant tam in judicio quam extra, etiam si privilegia, lictere et instrumenta predicta originalia nullatenus apparerent nec sit ea necesse aliquatenus exhiberi. Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostre approbacionis, confirmacionis, supplecionis, voluntatis et constitucionis infringere vel ausu temerario contraire. Si quis [p. 32] autem hoc attemptare presumpserat, indignacionem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus noverit incursurum. Datum Avenione, quarta nonas Junii, pontificatus nostri anno quarto.


Notes

  1. Lettre évoquée par Joseph Barrère qui la situe dans le contexte des spoliations des droits épiscopaux faites par les officiers du roi (1856, t. II, 145). Il signale aussi (ibidem, 147-148) que peu de temps avant son décès, Pierre Bérard est en litige avec le recteur de Grateloup au sujet des dîmes de cette paroisse et, pour prouver ses droits, l’évêque lui met sous les yeux “des parchemins d’une date très ancienne… qu’il venait de trouver dans ses archives” selon le registre des Arch. dép. de Lot-et-Garonne, G/E 2, f° 220. S’agissait-il de l’original de la cession (797)[(DG02) = (FM02)] ou d’une des bulles DG et FM qui ne comportent que des cessions datées de 1251 à 1260 ?
  2. Pierre Bérard, évêque de 1461 à 1477 sacré en 1466, avait lui-même bénéficié d’une dispense pour son jeune âge et désigné son prédécesseur comme vicaire ! Cf. Durengues 1927, 293-295 et Ryckebusch 2001, 118 (n° 84). L’un et l’autre suivent Barrère (1856, t. II, 137-138) qui évoque cette transition compliquée et rappelle la lutte des officiers du roi contre les droits de l’évêque dès l’épiscopat de Jean de Bogia, sans toujours citer ses sources.
  3. Jean de Bogia, évêque de 1439 à 1461, décédé en décembre 1464, cf. Barrère 1856, t. II, 138 ; Ryckebusch 2001, 115-117 (n° 50).
  4. Bulle appartenant à la série de celles supervisées par Arnaud de Canteloup, datées Avenione IIII nonas Junii pontificatus nostri anno quarto et résumées dans le bullaire de Valier, Il s’agit très probablement de la bulle DP analysée par Valier qui aurait regroupé les cinq premiers actes sous : qualiter in eadem bulla fit confirmationum mentio ac privilegiorum, libertatum litterarum archipresbiterorum Burdegalensium et baronum, cum licencia dicto episcopo Agennensis, dispensandi, contrahendi irregularitatem propter incendia et violencias civitatis et diocesis Agennensis sibi episcopo Agennensi atributa{ta} et data, et de illis supradictis absolvendi et decimas diocesis Agennensis per dictum episcopum Agennensem colligendi paciffice et quieta, mediantibus dictis superius nominatis. Il faut alors souligner que la copie transcrite ici ne reprend pas le rappel des incendies et violences dont fait état Valier habituellement moins précis. Les deux derniers actes de la bulle DP correspondent parfaitement aux deux derniers actes transcrits ici.
  5. Les lettres de Géraud de Malemort qui suivent datent d’un moment où il n’était plus “évêque élu” mais depuis longtemps consacré comme archevêque, son accession au siège de Bordeaux remonte au 2 décembre 1227 mais on ignore la date de sa consécration, cf. Lainé 2012, 111 (n° 349). Il a pu intervenir, ou commencer à intervenir dans l’urgence, comme archevêque métropolitain avant sa consécration, lorsqu’en 1228, le siège d’Agen s’est trouvé vacant, cf. Ryckebusch 2001, 74-77 (n° 33 et 381). L’exposé de la bulle de Clément V renverrait alors à des éléments de tradition historique du siège de Bordeaux ou d’Agen ne paraissant pas dans les deux lettres de Géraud de Malemort.
  6. Voir des éléments sur le cardinal Arnaud de Canteloup et son rôle dans la supervision de la rédaction des bulles de confirmation des bulles de Clément V dans l’introduction
  7. Inconnu par ailleurs.
  8. Rector de Borlenx et Sancti Saturnini de Tessaco, Diocèse d’Agen, 119 (1520). 
  9. Traité solennellement accepté par le comte de Toulouse Raymond VII après pénitence publique devant Notre-Dame de Paris, le 12 avril 1229. Il se soumet au roi de France et accepte ses conditions et celles du pape après des négociations à Meaux ; de nombreuses dispositions visent à garantir les droits des églises, mais on connaît le traité par deux versions différentes : – HGL, t. VIII, col. 885 ; – Grégoire IX, n° 4783 § 2 et 4, et n° 4784 § 7 et 11.
  10. Le texte ne précise pas si la ou les interventions de Géraud de Malemort se placent avant ou après la paix de Paris. Le siège d’Agen a été vacant en 1228 à la mort d’Arnaud de Rovignan, alors que Géraud n’était peut-être pas encore consacré, ce que laisserait entendre l’exposé de la bulle de Clément V, cf. supra (1120). Deux nouvelles vacances interviennent en 1231 et 1232, Ryckebusch 2001, 74-80.
  11. Raoul de Peyrines est évêque d’Agen de 1233 à 1235, élu au siège de Lyon avant le 5 janvier 1236 mais décédé le 5 février de la même année, cf. Ryckebusch, 2001, 79 (n° 295).
  12. 17 août 1234, cf. Vincent, 2009, 448.
  13. Voir des éléments sur le cardinal Arnaud de Canteloup et son rôle dans la supervision de la rédaction des bulles de confirmation de Clément V dans l’introduction. Cette bulle qui vidime des privilèges accordés par les princes aux évêques d’Agen doit correspondre à GK mais le bullaire de Valier en reste à une analyse globale sommaire car ces textes n’ont pas de rapport avec son objet essentiel, les délaissements de dîmes. L’analyse n° 226 du catalogue de 1790 est beaucoup plus explicite.
  14. Arnaud de Rovignan (1206/1209-1228). La confirmation pontificale est adressée à l’évêque Arnaud de Galard (1235-1245).
  15. Arnaud de Rovignan (1206/1209-1228).
  16. Il pourrait s’agir de la paroisse de Manères proche de Port-Sainte-Marie et sous le patronage de Saint-Seurin, voir [(81), (142), (639), (826)].
  17. Non identifiée.
  18. Il pourrait s’agir de la paroisse de Marserin ou Marcet, proche de Port-Sainte-Marie sous le patronage de Saint-Pierre, voir (81).
  19. Peut-être Saint-Laurent de Thouars sur la rive sud de la Garonne en face de Port-Sainte-Marie ou Laurenque, cf. cappellanus de Laurenca, Diocèse d’Agen, 88 (1326), 100, 110 (1384-1385), 121 (1520), mais Laurenque est à 50 km au nord-est de Port-Sainte-Marie.
  20. Jean Jerland (1282-1291).
  21. Il n’y a pas dans le bullaire de Valier de cession qui rassemble Puch et Unet.
  22. L’acte n’a pas été enrôlé mais Édouard Ier séjourne bien fin juin 1284 à Baladeulyn en Snowdon, comté de Caernavon (Gwynned), RG, t. II, n° 783-788.
  23. Armand de Fauguerolles et ses frères possèdent divers biens dont le castrum de Fauguerolles (l.-d., cne de La Croix-Blanche), Hommages 1259, 36 (n° 9). Voir éléments sur la famille dans les notes de la cession (75).
  24. Géraud d’Andiran, docteur en droit canon, mentionné parmi les jurisconsultes interrogés sur la validité du testament de Raymond VII, le 28 mai 1251, Layettes, t. III, n° 3939. Cf. Ryckebusch 2001, 155 (n° 91).
  25. Boussorp, hameau et site ecclésial de la cne de La Croix-Blanche, Diocèse d’Agen, 80 (1326), 92, 104 (1384-1385), 116 (1520).
  26. Guillaume II (1247-1262).
EAN html : 9782356135063
ISBN html : 978-2-35613-506-3
ISBN pdf : 978-2-35613-508-7
ISSN : en cours
7 p.
Code CLIL : 3377; 3438
doi.org/10.46608/textesaquitains1.9782356135063.104
licence CC by SA
Licence ouverte Etalab

Comment citer

Lainé, Françoise, Simon, Pierre, “Annexe 1”, in : Lainé, Françoise, Simon, Pierre, avec la collaboration d’Ézéchiel Jean-Courret, Bullaire de l’évêché d’Agen, compilé par Jean Valier vers 1520. Les cessions de dîmes à l’évêque d’Agen, c. 1240-1290, Pessac, Ausonius éditions, collection Textes @quitains 1, 2023, 706-716, [en ligne] https://una-editions.fr/edition-du-bullaire-annexe-1 [consulté le 06/11/2023].

Au téléchargement

Contenu(s) additionnel(s) :

Illustration de couverture • Dos du bullaire de Valier ; signature de Jean Valier 1520 ©Archives départementales du Lot-et-Garonne.
Retour en haut
Aller au contenu principal