Paolo Moreno, “Nuove interpretazioni di monumenti alessandrini”, dans N. Bonacasa & A. M. Donadoni Roveri (éds), Faraoni come dei. Tolomei come faraoni. Atti del V Congresso Internazionale Italo-Egiziano, Torino, 8-12 dicembre 2001, Turin-Palerme, 2003, 401-424.

par

Dans la villa de Poppée à Oplonte fut découverte une statue de marbre d’un enfant chevelu avec tresse, assis et tenant un canard, dont le bec servait de fontaine (p. 401-402 et fig. 2 p. 419). Pour l’auteur, il s’agirait d’Harpocrate. P. 410-414, il interprète la statue Malaise Roma 333 comme une statue de l’époque impériale qui serait une image de Cléopâtre en Aphrodite-Isis.

Malaise, Michel (2008) : “Paolo Moreno, ‘Nuove interpretazioni di monumenti alessandrini’, dans N. Bonacasa & A. M. Donadoni Roveri (éds), Faraoni come dei. Tolomei come faraoni. Atti del V Congresso Internazionale Italo-Egiziano, Torino, 8-12 dicembre 2001, Turin-Palerme, 2003, 401-424”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/moreno-2003/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour en haut
Aller au contenu principal