Jean-Louis Podvin, “Les cultes égyptiens à Rome, de César à Commode”, dans Y. Le Bohec (coord.), Rome, ville et capitale de César à la fin des Antonins, Paris, 2001, 395-412.

par

La présente contribution est destinée aux étudiants préparant les concours du CAPES et de l’agrégation, et se veut donc un article de synthèse, dense, où l’auteur pose quelques questions essentielles. En premier lieu sont abordées les raisons expliquant l’impact des cultes isiaques sur les mentalités romaines, réservant une bonne place à l’attrait de l’initiation et au rôle du clergé. La seconde section présente les membres de la famille isiaque, le culte quotidien qui leur est rendu, les fêtes qui rythment l’année liturgique isiaque et les sanctuaires qui les ont abrités. La dernière partie s’interroge sur les réactions suscitées par ces divinités, mettant en évidence l’évolution de l’attitude du pouvoir à leur égard, le regard souvent sévère des écrivains à l’endroit de ces superstitions, qui recrutèrent pourtant de plus en plus d’adeptes, dans des cercles de plus en plus larges.

Malaise, Michel (2008) : “Jean-Louis Podvin, ‘Les cultes égyptiens à Rome, de César à Commode’, dans Y. Le Bohec (coord.), Rome, ville et capitale de César à la fin des Antonins, Paris, 2001, 395-412”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/podvin-2001/ [consulté le 15 mars 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal