Harco Willems & Willy Clarysse, Les Empereurs du Nil, Louvain, 2000.

par

Dans ce catalogue d’une exposition itinérante voulue par J. Quaegebeur et présentée à Tongres, Valenciennes, Lyon et Amsterdam, on trouve un chapitre (p. 138-142) rédigé par E. Warmenbol intitulé “l’Europe et l’Égypte”, qui s’attache en fait seulement aux trouvailles d’objets égyptiens et égyptisants sur les frontières nord-occidentales de l’empire romain. Il y énumère certains faux modernes (Pseudo-Isis d’Anvers, n° 262 du catalogue, p. 3191, plaquette “égyptisante” de Sainte-Agathe-Rode2, oushebti de Petamenophis, n° 260, p. 3173). D’autre part, la soi-disant Isis de Kontich serait en fait une Minerve (n° 267, p. 323), tout comme la divinité qui orne une bague en cristal de roche provenant de la nécropole nord-est de Tongres4.

E. W. évoque ensuite les isiaca de Gaule Belgique, notamment ceux de Bavay (n° 263-264, p. 320-321), l’inscription de Soissons (RICIS 608/0101), le tesson de Kontich (n° 266, p. 322 = RICIS *608/0201, qui n’évoque sans doute pas le dieu, mais nomme peut-être un théophore). Il hésite à reconnaître Sarapis sur l’étendard de Flobecq dans le Hainaut (fig. 63 p. 140), identification qui nous semble plutôt assurée5. À propos d’un Attis en porphyre trouvé à Arras (n° 269), l’auteur évoque la tête de Sarapis en marbre de Highworth (Wiltshire)6. Certaines statuettes d’Isis en bronze proviennent vraisemblablement de laraires, comme celles de Valkenburg ou de Houten (n° 261)7.



noeud d'isis pour séparateur


  1. C. de Wit, “À propos de l’‘Isis’ du Musée d’Anvers”, BIFAO, LVIII, 1959, 87‑96 ; id., “Some Remarks concerning the so‑called ‘Isis’ in the Museum Vleeshuis, Antwerp”, CE, XXX IX, 77‑78, 1964, 61‑66.
  2. E. Warmenbol, “Une plaquette égyptisante trouvée à Sint-Agathe-Rode (Bt) : d’un Orient à l’autre ?”, Lunnula Archaeologica protohistorica, 5, 1997, 92-93.
  3. E. Warmenbol & L. Delvaux, “La tombe de Basa (TT 389), l’Assasif et la Description de l’Égypte”, MDAIK, 55, 1999, 435-443.
  4. M. E. Mariën, L’empreinte de Rome. Belgica antiqua, Anvers, 1980, fig. 221.
  5. Ibid., p. 220 ; cf. G. Faider-Feytmans, “Une enseigne romaine découverte à Flobecq (Hainaut)”, BSNAF, 1980-1981, 54-58.
  6. E. & J. Harris, The Oriental Cults in Roman Britain, Leyde, 1965, 74.
  7. R. B. Halbertsma, “Recent Acquisitions. III.B. The Netherlands, Roman Period”, OMRO, 78, 1998, 96.
Bricault, Laurent (2008) : “Harco Willems & Willy Clarysse, Les Empereurs du Nil, Louvain, 2000”, Ausonius éditions BIS I, [En ligne] https://una-editions.fr/willems-clarysse-2000/ [consulté le 15 août 2021].

Menu @nubis 
(auteurs des ouvrages recensés)

Menu @nubis 
(auteurs des recensions)

Retour haut de page
Aller au contenu principal