Auteur : Emmanuelle Meunier

Après une formation à l’archéologie minière en master au sein du laboratoire TRACES (UMR5608) – Université de Toulouse 2 Jean Jaurès, Emmanuelle Meunier a soutenu en 2018 sa thèse portant sur l’évolution de l’exploitation minière dans le Sud-Ouest de la Gaule entre le second âge du Fer et la période romaine.

Ses recherches post-doctorales l’ont conduite à intégré le projet IberianTin au CENIMAT/i3N, Université NOVA de Lisbonne, sous la direction d’E. Figueiredo en 2019. En 2020-2021, elle a été membre de la Casa de Velázquez, où elle prolonge ces recherches sur l’étain ibérique.

De 2021 à 2023, elle a été en contrat post-doctoral dans le cadre du projet SIDEPROD sur la sidérurgie ancienne du Massif Armoricain (direction C. Gandini – CRBC / Université de Bretagne Occidentale et et C. Le Carlier – CReAAH / Université de Rennes).

 

Bibliographie 

  • Figueiredo, E., Rodrigues, A., Fonte, J., Meunier, E., Dias, F., Lima, A., Gonçalves, J. A., Gonçalves-Seco, L., Gonçalves, F., Pereira, M. F. C., Silva, R. J. C., Veiga, J. P., 2022, « Tin and bronze production at the Outeiro de Baltar hillfort (NW Iberia) ». In : Minerals 12-6, 758. https://doi.org/10.3390/min12060758
  • Meunier, E., Luaces, M., 2021, Mining in south-west Gaul at the crossroads of the Celtic and Mediterranean worlds. The case of the mining area of the Arize mountains (central Pyrenees) during the fourth and third centuries BC. In : Oxford Journal of Archaeology 40-2, pp. 191-210. https://doi.org/10.1111/ojoa.12215
  • Fonte, J., Meunier, E., Gonçalves, J. A., Dias, F., Lima, A., Gonçalves-Seco, L., Figueiredo, E., 2021, « Integrated Remote-Sensing and GIS Approach for Mapping Past Tin Mining Landscapes in Northwest Iberia ». In: Remote Sensing 13, 3434. https://doi.org/10.3390/rs13173434
  • Meunier, E., Dias, F., Lima, A., Silva, R., Mirão, J., Figueiredo, E., 2021, A mina de estanho antiga de Vale do Mouro (Coriscada, Mêda, Guarda). Estudo preliminar. In: S. Naldinho et T. Silvino (eds.), Estudos em Homenagem ao Doutor António do Nascimento Sá Coixão, Museu da Casa Grande de Freixo de Numão: Vila Nova de Foz Côa, pp. 103-117. https://hal.science/hal-03321457
  • Meunier, E., 2019, El estaño del Noroeste ibérico desde la Edad del Bronce hasta la época romana. Por una primera síntesis. In : Ferrer Albelda, E. (Ed.), La ruta de las Estrímnides. Navegación y conocimiento del litoral atlántico de Iberia en la Antigüedad. Monografías de GAHIA 4, Universidad de Alcalá-Universidad de Sevilla, pp. 280-320. https://hal.science/hal-02871961
  • Meunier, E., Cauuet, B., Munoz, M., 2017, L’exploitation antique du cuivre dans le Séronais (Pyrénées centrales, France). Mine, métallurgie et habitat. In : Treballs d’Arqueologia 21, pp. 223-245. https://doi.org/10.5565/rev/tda.65
  • Comendador Rey, B., Meunier, E., Figueiredo, E., Lackinger, A., Fonte, J., Fernández Fernández, C., Lima, A., Mirão, J., Silva, R. J. C., 2017, Northwestern Iberian Tin Mining from Bronze Age to Modern Times: an overview. In : Newman, P. (Ed.), The Tinworking Landscape of Dartmoor in a European Context. Sowton, pp. 133-153. https://hal.science/hal-02024038
  • Fabre, J.-M., Meunier, E., Souhassou, M., Rico, C., Antolinos Marín, J. A., 2017, La mina romana de plomo argentífero de la Rambla del Abenque (Sierra Minera de Cartagena): morfología de los trabajos de extracción, tipos de mineralización y cronología de la explotación. In : García Pulido, L., Arboledas Martínez, L., Alarcón García, E. et Contreras Cortés, F. (Eds.), Presente y futuro de los paisajes mineros del pasado: estudios sobre minería, metalurgia y poblamiento. Editorial Universidad de Granada, Granada, pp. 131-139. https://hal.science/hal-01962269
  • Meunier, E., Dias, F., Fonte, J., Lima, A., Rodrigues, A., Bottaini, C., Silva, R. J. C., Veiga, J. P., Pereira, M. F. C., Figueiredo, E., 2023,
    « Later prehistoric tin mining in the Ervedosa mine (Vinhais, Portugal): evidence and context ». Archaeological and Anthropological Sciences, 15, 43. https://doi.org/10.1007/s12520-023-01748-x
  • Meunier, E., 2023, L’exploitation minière dans le sud-ouest de la Gaule entre le second âge du Fer et la période romaine. Le district à cuivre argentifère de l’Arize dans son contexte régional, Pessac, Ausonius Éditions, collection DAN@ 10. https://una-editions.fr/lexploitation-miniere-dans-le-sud-ouest

 

Mots clés
archéologie, mine, métallurgie, Protohistoire, Antiquité, économie, territoires

L’exploitation des ressources minières est une activité qui a été pratiquée dans tous les massifs montagneux du sud-ouest de la Gaule (Pyrénées, Corbières, Montagne noire) à toutes les périodes. Cet ouvrage propose une synthèse sur les exploitations du second âge du Fer et de la période romaine, pour lesquelles les données ont été largement renouvelées depuis le début des années 2000.
Dans les Pyrénées centrales, deux districts ont été étudiés : le massif du Montaigu pour le plomb argentifère et celui des Hautes Baronnies pour le fer (fig. 18). Les recherches dans le massif du Montaigu ont été menées par J. Girard.
L’exploitation des ressources minières est une activité qui a été pratiquée dans tous les massifs montagneux du sud-ouest de la Gaule (Pyrénées, Corbières, Montagne noire) à toutes les périodes. Cet ouvrage propose une synthèse sur les exploitations du second âge du Fer et de la période romaine, pour lesquelles les données ont été largement renouvelées depuis le début des années 2000.
Annexe 3 Descriptions des US
Anticlinal : structure géologique définie par un pli convexe où l’on rencontre les terrains les plus anciens au centre….
Cette étude s’est construite autour de l’idée que les exploitations minières, comprises dans leur globalité, pouvaient éclairer des aspects variés du fonctionnement des sociétés anciennes.
La conquête de la Gaule par César avait permis, dès le milieu du Ier siècle av. n. è., d’intégrer tout le versant nord de la chaîne pyrénéenne dans l’orbite de Rome, après la prise de contrôle de la Transalpine, dont la haute vallée de Garonne marquait la limite.
À partir du IIe siècle av. n. è., la nette augmentation des données permet de mieux distinguer les différents espaces composant notre zone d’étude. Les monnayages, évoqués plus haut, se développent.
Cette période constitue la première phase de l’exploitation des mines de l’Arize, menée à l’échelle du district, très probablement avec l’objectif de tirer parti au maximum des ressources minières locales (voir partie 2 chapitre 6).
Accès à la publication L'exploitation minière dans le sud-ouest de la Gaule, d'Emmanuelle Meunier
Pour la période des IVe et IIIe siècles av. n. è., on connait seulement trois sites miniers : Rougé, La Coustalade et Hautech, mais nous avons indiqué que l’ensemble des mines a dû faire l’objet d’une exploitation dès cette période.
Retour en haut
Aller au contenu principal