Auteur : Thibaud Poigt

Archéopôle
Université Bordeaux Montaigne
Domaine Universitaire
F33607 Pessac Cedex
thibaud.poigt@gmail.com
0000-0003-0954-4576

nuage de mots Poigt

Thibaud Poigt est titulaire d’un Master en Sciences de l’Antiquité et du Moyen Âge obtenu en 2013 à l’Université Bordeaux Montaigne puis d’une thèse de doctorat en Archéologie Protohistorique soutenue à l’Université Toulouse Jean Jaurès en septembre 2019, sous la direction de Pierre-Yves Milcent et Alexis Gorgues.

Il est rattaché au laboratoire Ausonius (UMR 5607) et docteur associé du laboratoire TRACES (UMR 5608).

Ses recherches portent sur les traces de l’économie dans les sociétés protohistoriques. Après un Master sur les marqueurs de pratiques de production et d’échange dans les sépultures de France et d’Espagne datées du Deuxième âge du Fer, sa thèse s’est intéressée aux indices d’utilisation des instruments de pesée en Europe occidentale entre le début du Bronze final et la fin de l’âge du Fer.

Une part de plus en plus importante de ses réflexions porte sur la place de la quantification dans les sociétés anciennes et son articulation avec les concepts de valeur et leur matérialisation.

Articles disponibles en ligne

Poigt T., 2019, « La pesée aux âges des Métaux (XIVe-IIIe s. av. n.è.) : quelle place dans les échanges ? », In : Le Cozanet T., Moulin C., Nordez M. Interactions et échanges durant la protohistoire : Actes des IIIe rencontres doctorales internationales. Bibracte EPCC, 3, 2019, Collection EEPB, Bibracte, p. 103-107.

Poigt T., 2018, « Weighing premonetary currency in the Iberian Iron Age », In : Brandherm D., Heymans E., Hofmann D. Gifts, Goods and Money : Comparing currency and circulation systems in past societies, Archaeopress, archaeological series, p. 105-131.

Poigt T., 2015, « Volume measurement by photo­grammetry. Applications for the weighing metrology studies », Proceedings of the 1st International Conference on Metrology for Archaeology, Benevento, Italy, October 22-23, 2015, volume 1, p. 197-202.

Poigt T., 2015, « Le lot de dix poids d’El Cigarralejo (Murcie). Approche de la métrologie ibérique à partir d’un exemple archéologique », Pallas, 97, p. 133-158.

Articles publications :

Delanaye L., Poigt T., 2020, « Metrological modifi­cations on weights from the Iberian Penin­sula (6th c. – 1st c. BC): A computer based-approach », In : Doyen Ch., Willocx L. Pondera antiqua et mediaevalia I, Actes du Workshop Pondera 2, Louvain-la-Neuve, 2017, p. 139-162.

Poigt T., 2020, « Immeasurable masses : weighing practice during Late Prehistory Western Europe », In : Gruel K. et Hiriart E. (eds.), Dossier numismatique, Du métal pesée à la monnaie antique : entre mondes celtique, ibérique et italique, Études Celtiques, 46, p. 137-155.

Profil Research Gate de Thibaud Poigt

Carnet hypothèses de TIE Trade, Institutions, Economics

Thibaud Poigt (@Casa de Velasquez, École des hautes études hispaniques et ibériques 2016-17).

Les modalités d’usage d’instruments de pesée et le maniement de concepts de numération et de métrologie par les sociétés protohistoriques ont fait l’objet de peu d’études systématiques en archéologie. Cet ouvrage, issu d’une thèse doctorale, offre une analyse diachronique des poids et des éléments de balance découverts en Europe occidentale et datés entre les XIVe et IIIe s. av. n.è. L’un des objectifs de ce travail est de requestionner la place occupée par la pratique de la pesée dans les sociétés protohistoriques sur une large échelle, dans la diachronie, au moyen d’un protocole constant et en intégrant les données contextuelles apportées par l’archéologie.
Les modalités d’usage d’instruments de pesée et le maniement de concepts de numération et de métrologie par les sociétés protohistoriques ont fait l’objet de peu d’études systématiques en archéologie. Cet ouvrage, issu d’une thèse doctorale, offre une analyse diachronique des poids et des éléments de balance découverts en Europe occidentale et datés entre les XIVe et IIIe s. av. n.è. L’un des objectifs de ce travail est de requestionner la place occupée par la pratique de la pesée dans les sociétés protohistoriques sur une large échelle, dans la diachronie, au moyen d’un protocole constant et en intégrant les données contextuelles apportées par l’archéologie.
Retour haut de page
Aller au contenu principal